.

Domaine Leflaive, le plus beau domaine de la Côte de Beaune

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Bourgogne, domaine Leflaive

Un peu d’histoire :

Emblématique de Puligny-Montrachet, ce domaine va se développer grâce à Joseph Leflaive, ingénieur du génie maritime, qui apporte également son attention aux vignes familiales. Dès 1920, assisté par son ami François Virot, il s’engage dans un programme de replantation minutieux du vignoble qui a souffert du Phylloxéra. Avec le temps, Joseph Leflaive développe sa clientèle personnelle et commercialise son vin sous sa propre étiquette, qui devient rapidement une référence en Bourgogne.

A la mort de Joseph Leflaive en 1953, la génération suivante (de 4 enfants) conserve l’unité du domaine en fondant 20 ans plus tard la Société Civile d’Exploitation. Ce sont les deux frères, Jo, assureur et Vincent, ingénieur technico-commercial de profession qui s’unissent et parviennent à donner au domaine une réputation mondiale.

Olivier Leflaive, fils de Jo, est nommé cogérant avec son oncle Vincent en 1986. Puis 4 années plus tard, Anne-Claude Leflaive (fille de Vincent et diplômée en œnologie), rejoint son cousin à la cogérance du domaine. Jusqu’à la mort de Vincent Leflaive en 1993, les générations travaillent mains dans la main et s’enrichissent des expériences de chacune. Anne-Claude reprend alors la gérance du domaine ; infatigable, elle va admirablement développer sa renommée mondiale et celle des vins de Bourgogne. Pionnière de la biodynamie dès 1997, elle élabore des vins d’une rare finesse et d’une élégance inégalable. A sa mort en avril 2015, c’est son neveu, Brice de la Morandière (arrière-petit-fils du fondateur Joseph Leflaive) qui perpétue la gestion du vignoble en biodynamie et se veut respectueux des grands terroirs. Rigoureux dans sa recherche permanente de l’excellence, le domaine a atteint depuis une bonne décennie, un niveau de perfection quasi absolue.

 Le domaine Leflaive et ses vins :

Le vignoble s’étend sur une surface de 24 hectares, où seul le cépage Chardonnay est planté. Le domaine Leflaive possède des parcelles prestigieuses en grands crus Montrachet (8,21 ares), Bâtard-Montrachet (1,91 hectares), Chevalier-Montrachet (1,99 hectares) et Bienvenues Bâtard-Montrachet (1,15 hectares). Les premiers crus sont également bien représentés avec 4 parcelles à Puligny Montrachet (« Les Pucelles », « Les Folatières », « Les Combettes » et « Le Clavoillon ») et 1 parcelle à Meursault, « Sous le Dos d’Ane ». Il dispose également de deux appellations village et une appellation régionale. 

 Après une vendange manuelle, les fermentations se réalisent en fûts de chêne (une partie en fûts neufs et l’autre en fûts de 3 à 4 ans). Les mises en bouteilles se déroulent 18 mois après la vendange. Les vins du domaine sont vinifiés pour la garde. Les appellations village et régional peuvent se déguster rapidement alors que les premiers et grands crus vieillissent de manière remarquable.

Aujourd’hui, les Puligny-Montrachet, Bâtards-Montrachet, Chevalier-Montrachet et autres vins du domaine Leflaive sont devenues des incontournables auprès des grands amateurs de Chardonnay.

 Les 120 000 bouteilles produites chaque année ne se vendent pas en direct au domaine. Le meilleur moyen de s’en procurer reste donc les cavistes où les ventes aux enchères de vins.

Quels sont les meilleurs millésimes du domaine Leflaive ? 

1976 est sans doute le millésime le plus précoce du siècle. Certains vins évoluent lentement et semblent pouvoir vieillir éternellement. Le millésime 1995 s’inscrit dans la ligne des grands vins de garde de Bourgogne. Parmi les millésimes plus récents, on peut compter sur le 2005, d’une belle qualité.

Quels sont les records de ventes des bouteilles du domaine Leflaive ?

Le domaine ne vendant pas ses bouteilles en direct, il n’est pas rare de voir les prix s’envoler lors de ventes aux enchères. En mai 2015, des amateurs ont mis la main sur un Chevalier-Montrachet 2005 pour 450 € et un Bâtard-Montrachet pour 330 €. Les premiers crus atteignent des records, jusqu’à 220 € pour le climat « Les Folatières ». Lors d’une autre vente, un Bâtard-Montrachet 1996 a trouvé acquéreur à 330 €.

Vous recherchez une estimation de votre cave, une évaluation d'une bouteille, la cote d'un vin. Notre expert spécialisé en vins et spiriteux est à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une première estimation en ligne. Nous organisons toutes les cinq semaines une vente aux enchères spécialisées en vins et spiritueux

 

b2ap3_thumbnail_Domaine-Leflaive---vente-aux-encheres.jpg

 

Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères

Catalogue et inscription 

Mercredi 9 septembre - 16 h

 

Georges Lucien Guyot adjugé 27500 euros

( frais compris)

François Stahly
Blog
François STAHLY  Fils d’un père italien et d’une mère allemande, François Stahly passe de 1912...