.

Émile Salkin, précurseur du Pop Art

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Émile Salkin (né en 1900 à Saint-Gilles en Belgique et décédé en 1977 à Cotignac en France) est un peintre belge, dessinateur, graveur et auteur de cartons de tapisseries.

Biographie

Fils de l'artiste peintre belge Maria Lambiotte et d'un magistrat, Paul Salkin, qui œuvra longtemps au Congo belge et fut conseiller à la cour d'appel de Katanga, il vécut ses premières années à l'abbaye de Cortenbergh où il côtoya le fils d'un ami de son père, également magistrat, le peintre Paul Delvaux, avec lequel il restera ami durant toute sa vie. Il collaborera avec celui-ci à plusieurs grandes œuvres murales. Il influencera beaucoup Delvaux (et non l'inverse), et c'est notamment lui qui l'entrainera à dessiner et peindre comme lui des squelettes.

Il dessine beaucoup dès son plus jeune âge et obtient notamment à l'âge de 10 ans un prix dans un grand concours à Paris, devant des centaines d'autres dessinateurs bien plus âgés que lui.

En 1914-1918, Salkin est impressioné par la première grande guerre mondiale et il commence à réaliser des dessins à l'encre de chine de champs de bataille sortis de son imagination et d'un réalisme très saisissant.

Il fréquente les cours de l'académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles (Bruxelles) de 1917 à 1919.

Après avoir travaillé sous la tutelle de Ferdinand Schirren, il part à Paris en 1921 étudier auprès de C. Rossi et Bernard Naudin.

En 1923,il se marie avec Suzanne Angelroth.

En 1929,l'écrivain Olivier de Bouveignes organise une exposition de dessins noir et blanc de Salkin qui connaitra un grand succès.

Dès 1930, l'État belge commande et achète des œuvres à Salkin.

En 1931, il réalise sa première exposition sur le thème des voitures.

En 1933 aparaissent déja des ébauches-projets sur le thème de la 'danse macabre',peuplés de squelettes.

En 1935, Salkin est en charge, avec l'architecte Jean-Jules Eggerickx, de la décoration du pavillon de l'"électricité ménagère" pour l'exposition internationale et universelle de Bruxelles de 1935.

En 1938, ayant obtenu une première bourse de l'État belge, il voyage en Italie ou il étudie la fresque. Il visite Vérone, Mantoue, Padoue, Venise, Ravennes, Florence, Assise et Rome.

Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier de guerre en 1940, mais libéré assez rapidement.

Son fils le plus agé,Paul,agé alors de 18 ans rejoint la 'légion Walonne' et partira au front de l'Est..il sera peu après 'porté disparu',plongeant son père et sa famille dans une immense tristesse.

En fin 1940,il va avec son ami Paul Delvaux au musée d'histoire naturelle de Bruxelles ou il fait plusieurs études du squelette humain.

En 1941,il devient professeur de dessin artistique à l'Ecole Professionnelle,Industrielle et d'Arts décoratifs d'Anderlecht,dont il deviendra ensuite directeur et ou il rencontrera notamment le peintre Max Van Dyck,professeur des arts décoratifs.Il aura finalement une importante carrière comme enseignant,oeuvrant également aux académies de Namur et de Tournai, ainsi qu'à La Cambre (ENSAV).

Il étudie l'architecture de la cité ainsi que la statuaire grecque, assyrienne, sumérienne et chrétienne. Il étudie également la peinture et la sculpture Espagnole et Italienne ainsi que les "primitifs Flamands'.

De 1947 à 1955, la période espagnole voit les thèmes des taureaux, corridas et figures féminines traitées dans des tons très vifs. En 1949, Salkin dessine la fresque les Taureaux pour la régie des téléphones et télégraphes de Liège.

Plusieurs grandes expositions lui ont été récemment consacrées dont surtout une grande rétrospective en 2002 au musée PMMK d'Ostende.

Ses œuvres figurent dans les collections de l'État belge et de la Communauté française de Belgique, dans plusieurs grandes collections tant en Belgique qu'à l'étranger, ainsi que dans plusieurs musées ; Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles, musée PMMK d'Ostende, musée d'art wallon à Liège, musée de Tournai, Cabinet des Estampes de Bruxelles, prestigieuses collections privées au Luxembourg.

Nous remercions le fils de l'artiste pour sa contribution.

Lire l'article complet 

Si vous possédez un tableau  de Émile Salkin, nos experts et spécialistes sont à votre disposition pour expertiser, authentifier et estimer votre dessin ou tableau de Émile Salkin Nous pouvons inclure cette oeuvre de Émile Salkin dans une vente aux enchères spécialisée ou la proposer à des collectionneurs. Il vous suffit de remplir le formulaire d'estimation gratuite ou nous contacter à [email protected]. Vous recevrez une évaluation gratuite et une pré- expertise de votre tableau, correspondant à la cote de l'artiste actuelle.  

Émile Salkin - expertisez

Mots clés: Emile Salkin
Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Prochaine vente aux enchères

mercredi 26 février 16 heures

 

Pablo PICASSO (1881-1973) 

Estimation : 8.000 / 10.000 euros

Inscriptions et vente live sur l'une des consoles de votre choix : 

Jac Martin Ferrieres, tableau, cote, estimation, prix
Oeuvres vendues
Jac Martin Ferrieres, tableau, VENDU Jac MARTIN FERRIERES (1893-1972) Marché en Yougoslavie ...