.

Jonone, Liberté, Egalité, Fraternité

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Mercredi 21 janvier 2015, le Président de l'Assemblée nationale a inauguré, dans le Salon des Mariannes au Palais-Bourbon, l'œuvre de JonOne « Liberté, Égalité, Fraternité ». Inspirée du tableau d'Eugène Delacroix « La Liberté guidant le peuple », l'œuvre de JonOne est un hommage aux fondements de la République et de la démocratie.

 

Le mot de l'artiste

145790

 

Je suis, en tant qu’Américain, très fier et honoré d’avoir été choisi par le Président Bartolone pour créer une œuvre à la gloire de la République Française et destinée à entrer dans les collections de l’Assemblée nationale.

C’est une tradition de donner carte blanche à des artistes pour rendre hommage à leur idée de la liberté, de la République, et après Eugène Delacroix, Walter de Maria, Olivier Debré, Hervé di Rosa, Vincent Barré...., c’est un challenge et une opportunité formidables pour moi d’entrer en ces murs.

L’œuvre que j’ai créée est inspirée de celle de Delacroix, La Liberté guidant le peuple, qui incarne le combat pour la liberté.

J’ai choisi l’image de Marianne tenant le drapeau tricolore qui symbolise pour moi la jeunesse, l’avenir, l’espoir.

Nous sommes aussi une génération qui doit combattre pour une liberté, celle de créer les conditions d’un avenir meilleur, malgré les difficultés que beaucoup de gens traversent, surtout le fléau de la pauvreté.

Cette œuvre est aussi un clin d’œil à la Fondation Abbé Pierre puisqu’elle a été réalisée sur le même principe que celle que j’avais faite le 22 janvier 2011 sur le mur du square des Deux-Nèthes dans le 18ème arrondissement pour la commémoration des quatre ans de la disparition de l’Abbé Pierre.

Le 21 janvier 2015, j’inaugure ma toile « Liberté, Égalité, Fraternité » qui sont les trois droits fondamentaux pour lesquels chaque homme doit se battre, fondements même de la République et de la démocratie, que l’Abbé Pierre a défendus toute sa vie.

L'artiste

146246

 

« Le futur est dans les toiles »

John Andrew Perello alias JonOne est né en 1963 à New York, aux États-Unis. Il commence le graffiti à la fin des années 70 grâce à son ami White Man, en écrivant son nom dans la ville et sur les rames de métro. « Ce qui m’a vraiment amené au tag a été de voir les autres peindre des graffitis dans toute la ville ».

C’est à cette époque qu’il rencontre A-One qui fréquentait Jean-Michel Basquiat. « A-One était le lien entre la rue et le monde de l’art. Il voyageait en Europe et revenait avec beaucoup d’argent, simplement grâce à son art. J’écoutais ses récits de voyages et mes yeux brillaient d’envie ».

En 1984, Jon fonde le groupe 156 All Starz, numéro de sa rue. Il devient alors Jon156 puis JonOne.

En 1985, JonOne commence à peindre sur toile en s’entêtant à reproduire l’élément fondateur de son style : la vision d’une rame de métro graffée engendrant des traînées de couleurs avec la vitesse. Ce qui distingue JonOne des autres artistes graffiti est précisément son attention apportée à l’agitation et au mouvement de la couleur plutôt qu’à la figuration.

La même année, le galeriste Rick Librizzi l’expose à New York.

Suite à l’invitation de Bando, il s’installe à Paris en 1987. La France lui donne alors l’occasion de « poursuivre son enrichissement personnel ».

En 1990, JonOne fait la rencontre de Me Pierre Cornette de Saint Cyr qui lui permet de s’installer à l’Hôpital éphémére, squat établi dans l’Hôpital Bretonneau, de 1991 à 1996. Il y côtoie Sharp, Ash, JayOne, Skki et A-One.

Sa première exposition personnelle, intitulée « Graffitism », a lieu en 1990 à la Galerie Gleditsch 45 à Berlin, en Allemagne. S’enchaînent alors des expositions collectives et personnelles dans le monde entier (Tokyo, Monaco, Paris, Genève, New York, Hong Kong, Bruxelles…).

Ses maîtres sont Miró, Kandinsky, Matisse, et les expressionnistes abstraits américains Pollock, de Kooning, Joan Mitchell et Robert Motherwell.

Les toiles de JonOne sont une explosion de couleurs ; il se décrit lui-même comme un « peintre graffiti expressionniste abstrait ».

En janvier 2013, la Rolls Royce d’Eric Cantona taggée par JonOne a été vendue aux enchères au profit de la Fondation Abbé Pierre dont JonOne avait réalisé le portrait du fondateur.

En octobre 2014, JonOne collabore avec Perrier pour le lancement d’une édition limitée « PERRIER inspired by Street Art® ».

JonOne vit et travaille près de Paris.

Source


Prochaine vente aux enchères

mercredi 20 novembre 15h

 

CLAUDE LALANNE

Estimation : 6.000 / 8.000 euros

Choisissez votre plateforme d'enchères : 

 

Expertisez Magazine

Kioshi Hasagawa, bouquet de fleurs, tableau
Oeuvres vendues
Kioshi Hasagawa, bouquet de fleurs, tableau, VENDU Kiyoshi HASEGAWA (1891-1980) - Bouquet de...