.

Léonor Fini, une artiste reconnue internationalement

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Léonor Fini, une artiste reconnue internationalement

 

Léonor Fini est une artiste peintre, graveuse, lithographe, écrivaine, illustratrice, et décoratrice. Elle naît à Buenos Aires en 1908. Elle passe son enfance à Trieste, en Italie. Contrairement à de nombreux artistes, elle n’intègre pas d’école d’art. C’est son entourage et son amour pour les livres qui l’instruisent dans ce domaine. Elle commence à peindre à l’âge de quinze ans.

En 1929, Léonor Fini participe à sa première exposition personnelle à la Galerie Barbaroux. Trois ans plus tard, elle connaît un grand succès à la galerie Bonjean à Paris en présentant Le Travesti à l’oiseau, une huile sur toile représentant son conjoint André Pieyre de Mandiargues. Ensuite, elle participe à quelques expositions personnelles et collectives. Par exemple, elle expose des dessins de style surréaliste en 1934 à la galerie des Quatre chemins à Paris puis en 1936 aux New Burlington Galleries à Londres. En 1939, Léonor Fini commence à se faire connaître à l’international en exposant ses œuvres à la Julien Levy Gallery, située à New York.

Pourtant, il faut attendre les années 1940 pour que Léonor Fini acquiert une véritable reconnaissance nationale et internationale. En effet, trouvant enfin son style à cette époque, ses œuvres sont acclamées par les critiques. Elle expose alors six fois ses œuvres à l’étranger : en 1942 à Zurich, en 1946 à Rome, en 1947 à New York, en 1948 à Los Angeles et à Bruxelles, et en 1949 à Anvers. En France, elle les présente régulièrement dans de respectueuses expositions comme celle de 1946 à la Galerie Vendôme, une grande galerie d’art parisienne. De plus, elle participe à davantage d’expositions personnelles que collectives, ce qui témoigne de son succès à l’époque : de son vivant, Léonor Fini participe à 121 expositions personnelles et à seulement 12 expositions collectives.

En outre, de nombreux artistes font l’éloge de Léonor Fini. Par exemple, André Pieyre de Mandiargues affirme qu’il s’agit d’« Une de ces rares femmes extraordinaires dont la rencontre me paraît essentielle, sinon déterminante, pour tout homme. ». Jacques Audiberti ajoute en parlant de ses œuvres : « Des peintures savantes, mélancoliques, travaillées, tout embuées d'un autre univers, désiré, désirant, intérieur, affleurant toutefois par plaques et reliefs, à l'extrême d'une tension où la peinture se transmue en une maladie qui serait le contraire d'une maladie. »

 

Article rédigé par Sophie Couturier

Sources : Wikipédia - Léonor Fini - André Pierre de Mandiargues, Masques de Leonor Fini, Éditions André Bonne, 1951 - Jacques Audiberti, Leonor Fini, Paris, Hervas, 1990

 

Si vous souhaitez vendre une oeuvre de Léonor Fini, la première étape est l'expertise puis l'estimation et enfin la vente, qui pourra ainsi se réaliser sans aucun problème pour l'acheteur. Notre équipe d'experts se tient à votre disposition pour vous conseiller dans le cheminement de ces différentes étapes. Nous pouvons vous communiquer dans un premier temps une pré-expertise et une estimation en ligne.

 

 

Demander une estimation en ligne
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

Retrouvez tous nos autres articles et oeuvres de Léonor Fini : 

Article

Léonor Fini, des tableaux qui ont la cote !

Huiles sur papier

 

Tête de femme  - Colloque entre Monos et Una  - Tête de femme  -  

Deux femmes

 

 

Mots clés: Léonor Fini
Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères

Catalogue et inscription 

Mercredi 9 septembre - 16 h

 

Georges Lucien Guyot adjugé 27500 euros

( frais compris)

Georges Artemoff et Ossip Zadkine
Blog
Georges Artemoff Georges Artemoff  part en convalescence à Bourg Saint Maurice(16) et pen...