.

Rembrandt Bugatti, un sculpteur incroyable au destin tragique

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Rembrandt Bugatti, un sculpteur incroyable au destin tragique

            Rembrandt Bugatti est un sculpteur animalier italien né à Milan en 1884 et décédé en 1916 à Paris.

            Entouré par son père, décorateur et ébéniste, mais aussi par des artistes, amis de la famille, Rembrandt Bugatti prend goût à la sculpture. A l’âge de seulement 17 ans, il sculpte sa première œuvre modélisée à mains libres : Ritorno dal pascolo. En 1903, il déménage à Paris. Son amour pour les animaux sauvages le pousse à les étudier au Parc Zoologique du Jardin des Plantes afin de les représenter. Ses sculptures animalières sont particulières parce qu’elles font preuve d’une grande gravité :  les animaux ne prennent pas de poses héroïques ou symboliques, mais il les représente simplement, tels qu’ils sont dans le zoo. Leurs sobres mouvements leur apporte beaucoup de caractère. De plus, ses œuvres se distinguent des autres sculpteurs animaliers puisqu’elles ne nécessitent aucun dessin préparatoire et sont conçues avec la technique du modelage à mains libres. Celle-ci lui permet de réaliser ses œuvres en peu de temps.

            En 1904, il signe un contrat d’exclusivité avec Aurélien Hébrard. Ce dernier fond avec une grande qualité les œuvres de Bugatti puis les expose dans sa galerie. De plus, le fondeur le présente tous les cinq ans dans les salons d’art français et étranger. Un an plus tard, il déménage dans la ville du Jardin zoologique d’Anvers afin d’étudier davantage de modèles d’animaux. Il y passe tellement de temps qu’il installe son atelier dans le zoo. Pourtant, il continue à séjourner régulièrement à Paris entre 1906 et 1911.

            Sa vie prend un tournant sinistre durant la Première Guerre mondiale. Ses modèles carnivores sont tués pour leur chair. En 1914, il attrape la tuberculose en se portant volontaire à la Croix-Rouge, ce qui le force à réduire la cadence de ses travaux. L’année suivante, il intègre volontairement l’armée italienne. De plus, il réalise peu de sculptures : la galerie Hébrard étant fermée, les commandes et les ventes de ses œuvres diminuent drastiquement. De fait, il vit dans des conditions financières difficiles. En 1916, Rembrandt Bugatti se suicide dans son atelier.

b2ap3_thumbnail_ELEPHANT-BLANC-BUGATTI-3.jpg

Eléphant blanc (1912), bronze à patine brune (14 X 21,5 X 7 cm)

Sources

 

Si vous possédez une oeuvre par Rembrandt Bugatti, nos experts sont à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation sans aucun engagement de votre part.

Article rédigé par Sophie C.

Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 Vente aux enchères Live

Mercredi 22 avril 16h 

Maintenue

Catalogue en ligne 8 jours avant la vente

 

 

 

 

Igor Mitoraj, sculpture, Persée, vente aux enchères
Oeuvres vendues
Igor Mitoraj, sculpture, vente aux enchères- VENDU N°70 Igor MITORAJ (1944-2014) Persée - Bronze ...