frenes

Le sujet de la Cueillette des roses par Rudolf Ernst

Le sujet de la Cueillette des roses par Rudolf Ernst

Rudolf Ernst

Le sujet de la Cueillette des roses a été traité à de nombreuses reprises par le peintre Rudolf Ernst, offrant des variantes dans les jeux de regards, la position des femmes ou la poterie contenant les roses. Ses compositions sont agencées de telle sorte que les éléments de décoration les plus disparates produisent ensemble un fort effet d’authenticité. Par la subtile retranscription de la distribution traditionnelle de la lumière, et la diversité des matériaux décrits, Rudolf Ersnt apparaît comme un exemple significatif de ce courant de la peinture orientaliste, qui s’attachait surtout à retranscrire l’ambiance exotique par l’abondance des objets artisanaux.

Lire la suite

André Arbus, guéridons

andre-arbus-gueridons-estimation-expertise-cote André Arbus

André Arbus, guéridons vendus

André Arbus (1903-1969)

Lire la suite
Mots-clés :

André Arbus, secrétaire

André Arbus, secrétaire

André Arbus, secrétaire vendu

André Arbus (1903-1969)

Lire la suite
Mots-clés :

Victor Huguet

Victor Huguet

Victor HUGUET (1835-1902)

 Il fut élève d’Emile Loubon aux Beaux-Arts de Marseille puis d’Eugène Fromentin à Paris. A 17 ans, en 1852 il voyage en Egypte puis en 1853 en Crimée en compagnie du peintre de marine Durand Brager. Sous l’influence de ce dernier il s’oriente vers la peinture orientaliste et visite l’Algérie, la Libye, l’Egypte et l’Empire Ottoman. Il expose aux Salons de Marseille et de Paris dès 1859 puis à la Société des Peintres Orientalistes Français. Il excelle aussi dans la peinture de chevaux. A mesure que les années passent sa technique devient de plus en plus impressionniste. Ses œuvres, d’excellente facture, ne sont en général pas datées.

Lire la suite

Anton Melbye, peintre danois

Anton Melbye, peintre danois

Anton MELBYE (1818-1865)

Danois. Le métier de son père, employé des douanes royales danoises, lui permet de côtoyer les bateaux et les ports au cours de son enfance. Mais une grave myopie l’empêche de devenir marin. Il sera peintre de marine. Il étudie auprès de Eckersberg, peintre de marine danois. Remarqué par le roi Christian VIII il effectue plusieurs voyages d’études sur les vaisseaux de la marine d’état. Il effectuera un voyage vers le Maroc en 1844. Il expose au Salon de Paris en 1848 puis s’installe en France. Il fait un nouveau voyage en 1853 pour Constantinople comme attaché d’ambassade et peintre auprès du Sultan. Il se lie avec Camille Pissaro qui devient son protégé. Ce dernier l’assiste parfois dans la réalisation de certaines de ses toiles pour les ciels en particulier.

Lire la suite

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir