.

Nous contacter  | Expertisez Mag & Blog | Faqs | English 

 

Alexander Liberman entre Vogue et la sculpture.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Alexander Liberman (1912-1999), éditeur et sculpteur

Né à Kiev, la famille d'Alexander Liberman et lui déménagent souvent de Moscou à Londres, pour arriver à Paris où Alexander Liberman  étudie l’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts, et suit les cours d’André Lhote (peintre cubiste). En 1929, il travaille pour le magazine Vu et devient rapidement directeur artistique puis rédacteur en chef.

Liberman arrive à New-York et rencontre Condé Montrose Nast, le fondateur des éditions Condé Nast qui publie Vanity Fair, The New Yorker ou encore Vogue. Nast l’embauche très vite en tant que maquettiste pour Vogue, alors qu’une semaine plus tôt, son directeur artistique avait dit qu’il n’était « pas fait pour Vogue ».

L’artiste joue un grand rôle auprès de ce grand magazine de mode, car il instaure de nouvelles choses : la légende pour chaque photo, titres des articles sur la couverture… Il change le magazine en quelque chose de plus informatif, qui montre une femme active. Après le départ de la rédactrice en chef trop conservatrice, Liberman peut enfin s’exprimer. Avec plus de textes et d’ouverture à l’art, le magazine devient plus intellectuel.

Dans les années 1950, il créée des peintures mais surtout des sculptures en métal, formées avec des assemblages d’objets industriels. Elles sont souvent peintes d’une couleur très vive (orange, rouge…).

Ce fut Philip Johnson qui amena Alexander Liberman vers un public plus large. Ses oeuvres sont aujourd'hui conservées dans les plus grandes institutions : Albright Knox Art Gallery, Buffalo, NY - The Art Institue of Chicago, IL - Hakone Open-Air museum in Tokyo - The Los Angeles County Museum of Modern Art, The museum of fine art Chicago, MOMA, Guggenheim...

Après être devenu directeur artistique, Liberman devient « directeur éditorial » des éditions Condé Nast, et supervise le éditions internationales, dont le Vogue français.

Dans les années 1980, Vogue vieilli et Liberman aussi. Il nomme Anna Wintour directrice de la création et tous deux forment un duo d’innovation. Leur collaboration ne dure pas longtemps car il prend sa retraite dans le début des années 1990.

Grâce à Alexander Liberman, de nombreux photographes ont vu leur carrière se propulser vers le haut car il en embauche pour plusieurs magazines qui font partie des  éditions Condé Nast. 

Mathilde- expertisez.com

Liberman - expertisez.com

Mots clés: Alexander Liberman


Prochaine vente aux enchères

Mardi 23 juillet à 15 heures  

 

Inscrivez vous dès aujourd'hui sur la console de votre choix :

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Anne Ryan, collages, estimation
Blog
Anne Ryan, quelle estimation et où se situe le marché? La cote de cette artiste est stable depuis p...