.

Alfred Janniot, un des plus grands sculpteurs figuratifs de l'entre-deux-guerres

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Alfred Janniot, un des plus grands sculpteurs figuratifs de l'entre-deux-guerres

            Alfred Janniot est un sculpteur français né en 1889. Avant de combattre dans la Première Guerre mondiale, il se forme à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. En 1919, sa carrière artistique se lance en remportant avec Raymond Delamarre le premier prix de Rome en sculpture. Ses œuvres, de style figuratif, sont principalement des reliefs et des sculptures-volumes de grandes tailles, comme le bronze Nymphe de droite de l’Hommage à Jean Goujon d’1m88, conçu en 1924. Pour ceux-ci, il s’inspire d’abord de Rodin, Bourdelle, et Maillol. Toutefois, il réalise aussi quelques dessins, représentant surtout des nus. Lors de l’Exposition des Arts décoratifs de 1925, il présente Léda et le Cygne, mais aussi La Vigne. La même année, il reçoit sa première commande publique : avec l’architecte Roger Séassal, il conçoit un monument aux morts à Nice. Ensuite, les reliefs d’Alfred Janniot décorent de nombreux majeurs bâtiments publics et d’art. En effet, il orne la façade du Palais de la Porte-Dorée d’un imposant bas-relief en 1931. De plus, en 1934, il offre un autre bas-relief à l’Hôtel de ville et au bureau de poste de Puteaux. La même année, il décore la façade de la Maison de France au Rockefeller Center à New York d’un bas-relief doré, Friendship between America and France. En outre, à l’occasion de l’Exposition universelle de 1937, il orne l’esplanade du Palais de Tokyo de deux grands bas-reliefs. Alors que ses œuvres continuent de décorer divers monuments, Alfred Janniot présente le buste de Madame Janniot à la Biennale de Venise de 1938, une des plus importantes expositions d’art. Deux ans plus tard, l’Etat lui commande un torse en bronze. Ainsi, le sculpteur n’est pas seulement reconnu pour ses reliefs, mais il l’est également pour ses sculptures-volumes phénoménales.

            A partir des années 1940, Alfred Janniot se concentre davantage sur sa carrière académique. En effet, étant artistiquement reconnu, il est membre de nombreux groupes, tels que la National Sculpture Society ou le Conseil de l’ordre Arts et des lettres. De plus, il enseigne entre 1945 et 1959 à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Néanmoins, il ne s’arrête pas de réaliser des œuvres majeures. Par exemple, il conçoit en 1959 La France Combattante, un haut-relief décorant le Mémorial au Mont Valérien.

En 1969, Alfred Janniot s’éteint en France. Il reste en mémoire comme l’un des plus grands sculpteurs figuratifs de l’entre-deux-guerres, et laisse derrière lui des œuvres monumentales visibles par tous.

b2ap3_thumbnail_Rockefeller_Center_NYC_04.jpg

 Friendship between America and France

Photo par Gigi Alt - Credits here

Article rédigé par Sophie Couturier 

Sources : Wikipédia - Janniot.com - Artprice - Crédits de la photo du blog ici

Si vous possédez une oeuvre par Alfred Janniot, nos experts sont à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation sans aucun engagement de votre part.

 

 

Demander une estimation en ligne
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères

Catalogue et inscription 

Mercredi 9 septembre - 16 h

 

Georges Lucien Guyot adjugé 27500 euros

( frais compris)

Henri Gervex
Blog
 Henri Gervex  1852-1929, peintre, pastelliste, dessinateur. Henri Gervex est l’élève du ...