frenes

Cornélius Yao August AZAGLO

Cornélius Yao August AZAGLO

Qui était Cornélius Yao August AZAGLO ?

Cornélius Yao Augustt Azaglo s'installe en 1955 à Korhogo, dans le nord de la Côte d'Ivoire, et réalise avec une "camera box" artisanale des photos d'identité. Il ouvre son 'Studio du Nord' en 1958, muni d'un Rolleiflex 6x6.

Azaglo se définit avant tout comme 'un bon technicien', un artisan, de la prise de vue au développement puis au classement de ses quelque 100.000 négatifs, essentiellement des portraits. 'Quand le client vient dans mon studio, il se regarde d'abord dans le miroir. À cause de la sueur, il faut parfois un peu de poudre sur le visage. Puis c'est moi-même qui le place', raconte-t-il.

Souvent, il part en mobylette équipé de son matériel photo sillonner les villages ruraux alentours. Sur la place principale, avec un drap de coton tendu contre un mur de terre, il photographie les villageois sous le soleil ardent. Azaglo réussit là à fixer le regard dur de ces paysans. Toutes ses photographies par la suite, même lors de ses prises en studio sous les feux des projecteurs, chercheront à saisir ces regards. 'Ce qui est important, c'est le réglage et les yeux. Sans les yeux, je ne peux pas faire la mise au point.' Cette photographie simple, directe, sans effet, se veut être efficace, la marque du photographe : une vérité mise à nu. 

Avec l'arrivée dans les années 1980 des premiers 'minilabs' couleurs en Afrique, nombre de studios noir et blanc ferment et leurs archives sont détruites. L'activité du "Studio du Nord" périclite à partir des années 1990 mais Azaglo reste attaché à son travail. Il installe sa chambre dans un coin du studio où il vit jusqu'à sa mort en 2000. "J'ai bien soigné mon travail", dit-il alors avec humilité.

BIBLIOGRAPHIE

Revue Noire Magazine RN17, La photographie africaine, décembre 1994

'Cornélius Yao Augustt Azaglo, photographies, Côte d'Ivoire, 1950-1975', textes  de Jean-Christophe Deberre, Nathalie Rosticher, Dorris Haron Kasco, Revue Noire éditions, Paris 1996

'Produire des images en Afrique : l’exemple des photographes de studio', par Jean-François Werner, Cahiers d’études Africaines, 141-142, XXXVI (1-2), 1996, pp. 81-112.

'In-sight: African photographers, 1940 to the Present', par C. Bell, O. Enwezor,  D. Tilkin,  O. Zaya, Guggenheim Museum, New York 1996.

'Anthologie de Photographie africaine, de l'Océan indien et de la diaspora', par Jean Loup Pivin, Pascal Martin Saint Leon, Simon Njami et N'Goné Fall, Revue Noire éditions, Paris 1998

'La sauvegarde du patrimoine photographique africain. Le cas des archives de Cornélius A. Augustt',  par Jean-François Werner,  in Etudes photographiques n.8, novembre 2000. Études photographiques, n.8, 2000, pp. 138-145

'The Ones That Are Wanted: Communication and the Politics of Representation in a Photographic Exhibition', by Corinne A. Kratz, University of California Press 2002

'L'Afrique par elle-même / Africa by Africans', par Anne Marie Bouttiaux, Alain D'Hooghe, Pascal Martin Saint Leon, Musée royal d'Afrique centrale de Tervuren et Revue Noire éditions, Paris 2003

'Snap Judgements: New Positions in Contemporary African Photography', par O.Enwezor,  Steidl / ICP 2006. 

EXPOSITIONS

'L'œil du temps, les photographes de Côte d'Ivoire', de Dorris Haron Kasco, CCF, Abidjan 1994

Exposition Revue Noire aux 1ère Rencontres de la Photographie de Bamako, 1994

'In-sight: African photographers, 1940 to the Present', Guggenheim Museum, 1996

'L'Afrique par elle-même' (Africa by Africans), Revue Noire, MEP, Paris 1998 (exposition itinérante jusqu'en 2003 : Brésil, Afrique du Sud, Allemagne, Usa, Angleterre, Italie, Belgique

'Hommage à Cornélius Augustt Azaglo', Rencontres de la Photographie de Bamako, 2001

'Africa pelos Africanos', Centro Portugues de Fotografia, Porto 2006

FILMOGRAPHIE

'Djataala, le preneur d'ombre', par Dorris Haron Kasco, 47', 2001

Découvert par le photographe Dorris Haron Kasco en 1993 dans le cadre d'un inventaire des studios photo de la Côte d'Ivoire sur un projet Revue Noire, il participe aux premières Rencontres de la Photographie de Bamako en 1994 avant l'hommage qui lui sera rendu en 2001. D. H. Kasco réalisera en 1998-2001 un film sur la vie du photographe Djataala, le preneur d'ombre.

Source

Photo de Cornelius Azago présentée aux enchères : Cornelius Azagglo, portrait, vente aux enchères 

 

Si vous possédez des photographies de Cornelius Azaglo nos experts sont à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation sans aucun engagement de votre part.
 

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://expertisez.com/

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers