frenes

Denys Puech, la Seine, bronze

Denys Puech, la Seine, bronze

Denys Puech, la Seine, bronze, vente aux enchères, jeudi 21 avril

Denys PUECH (1854-1942) - La Seine , 1886 - Bronze à patine brun sombre - Fonte Fumière et Cie - 24 x 71,5 x 14 cm - Modèle similaire envoyé pour le Prix de Rome en 1886 et Salon de 1887

Estimation : 6.0000 / 8.000 euros

Denys Puech a traversé deux siècles, Il connaîtra le second empire puis la naissance de la troisième république jusqu’à la seconde guerre mondiale, période pendant laquelle la France prit son visage moderne : industrialisation, communication, urbanisation intense, naissance de nouveaux courants artistiques (Impressionnisme, Cubisme, Surréalisme…). Cependant, il est resté en marge de ces évolutions, cultivant un académisme rigoureux et pratiquant un art conformiste mais élégant qui lui a valu une belle carrière de sculpteur officiel.

Après douze ans d’efforts, il obtient le grand prix de Rome en 1884 avec Mézence blessé. En 1885, Denys Puech part pour Rome à la Villa Médicis, alors dirigée par Louis Cabat (1812- 1893) puis Pierre-Eugène Hébert (1828-1893) qui le guide. Au côté d’Axilete et Victor D’Espouy, il visite l’Italie qui devient pour lui une source d’inspiration. Tout comme les autres pensionnaires de la Villa Médicis, Denys Puech doit s’inspirer de l’antiquité. Il se conforme à cette exigence mais choisit souvent des sujets rares. Son premier envoi, La Seine reçoit un vif succès. L’Etat s’en portera acquéreur. Puis en 1886, Denys Puech propose pour ses trois envois suivants, La Muse d’André Chénier, La Sirène et La Vision de Saint-Antoine de Padoue. 

Si vous possédez une sculpture du Denys Puech, nous fournissons une estimation gratuite

Retrouvez toutes nos enchères sur encherissez.com

 

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir