.

Exposition Jean Lurçat à la Galerie des Gobelins, derniers jours

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Jean Lurçat, un maître de la tapisserie

2016 marque le cinquantenaire de la mort de Jean Lurçat (1892-1966), peintre, poète, résistant, grand rénovateur de la tapisserie et membre de l’Académie des beaux-arts. Le Mobilier national, en partenariat avec la Fondation Jean et Simone Lurçat et l’Académie des beaux-arts (Institut de France) lui consacre du 4 mai au 18 septembre à la Galerie des Gobelins une exposition d’envergure, la première organisée à Paris depuis celle de 1958 au Musée national d’art moderne, intitulée "Jean Lurçat, Au seul bruit du soleil".

Une exposition événement. L’accrochage reconstitue de façon chronologique le parcours de Jean Lurçat, peintre, peintre-cartonnier, poète et céramiste, grand rénovateur de la tapisserie contemporaine, art monumental impliquant un travail collectif, le mode d’expression le plus adapté à sa conception du rôle social de l’art. La scénographie conçue par Jean-Michel Wilmotte pour l’exposition est pensée comme l’hommage d’un architecte à un artiste marquant du XXe siècle, pour qui décor et architecture étaient étroitement liés. Après la découverte de l’atelier du peintre où l’on peut admirer les premiers travaux de l’artiste, le parcours se poursuit sur les deux niveaux de la Galerie des Gobelins. Sont présentées les premières commandes publiques proposées à l’artiste par les institutions suite à son succès auprès de grands collectionneurs. Puis est évoqué son séjour en Creuse durant la "drôle de guerre" avec la présentation, entre autres pièces, de la célèbre tapisserie Liberté devenue après-guerre une ode à la Résistance. Parmi les grandes thématiques traitées dans les autres sections, on peut citer le voyage, le bestiaire, la poésie mais aussi le vin, illustré par la tapisserie éponyme réalisée pour orner un mur du musée du vin de Beaune. Celle-ci, d’une richesse iconographique exceptionnelle dans l’œuvre de jean Lurçat, quitte pour la première fois son emplacement d’origine pour être présentée dans l’exposition.

Un artiste témoin et engagé dans son époque. Témoin et acteur des deux Guerres mondiales, cartonnier reconnu comme le « rénovateur de la tapisserie », Jean Lurçat a produit près d’un millier de cartons de tapisserie. Son œuvre tissé est le plus important laissé par un artiste au XXe siècle. Poète et illustrateur inspirée, créateur dans le domaine des arts décoratifs, l’artiste côtoie les grands poètes de son temps : Rainer Maria Rilke, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Louis Aragon, Paul Eluard, Pierre Seghers...La tapisserie Liberté tissée durant l’Occupation illustre de manière emblématique la vision engagée que Lurçat a de sa production artistique. Il y manie avec habileté métaphores et figures imaginaires pour suggérer les malheurs de la Guerre, les menaces qui pèsent sur le monde mais surtout l’espoir porté par la Résistance et la création artistique. Son engagement en faveur de la paix et de l’entente universelle véhicule dès lors une image de la France en plein renouveau.

Exposition du 4 mai au 18 septembre 2016. Galerie des Gobelins, 42 avenue des Gobelins – 75013 Paris. Tél. : 01 44 08 53 49. Ouverture tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h. La Manufacture des Gobelins

Source

Tapisserie : Vendanges, Tapisserie, Jean Lurçat, atelier Goubely, Aubusson, matricule 1995, vente aux enchères expertisez.com 14 septembre 2016

 

b2ap3_thumbnail_Jean-Lurcat-tapisserie-vente-14-septembre-2016.jpg


Prochaine vente aux enchères

mercredi 18 décembre 2019 - 16 HEURES

 

CLAUDE LALANNE

 

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Emile Jacques Ruhlmann, décorateur et ensemblier français
Blog
Emile Jacques Ruhlmann Fils d'un entrepreneur de peinture alsacien installé à Paris, Ruhlmann est m...