.

François Pompon, un sculpteur au style novateur

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

François Pompon, un sculpteur au style novateur

 

            François Pompon est un sculpteur animalier français né en 1855. Durant son adolescence, il intègre l’atelier de son père, un menuisier-ébéniste. En 1870, il s’installe à Dijon pour devenir un apprenti tailleur de pierre chez un marbrier. Le soir, il suit les cours de l’Ecole des Beaux-Arts de Dijon. A partir de 1874, ses sculptures sont fondues par Hébrard. L’année suivante, Pompon entre brièvement dans l’armée. Ensuite, il s’installe à Paris afin de suivre les cours du soir de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Un de ses professeurs lui fait découvrir le zoo du Jardin des Plantes, lieu où s’inspire des animaux pour certaines de ses sculptures. Afin de gagner sa vie, il est de jour ouvrier marbrier dans une entreprise funèbre. Ensuite, il expose pour la première fois ses œuvres au Salon de peinture et de sculpture de 1879. Durant cette époque, ses sculptures sont généralement en plâtre comme le Buste de M.D de 1879. Elles représentent divers personnages. Détaillées, elles se rapprochent du style académique de la fin du XIX° siècle. En 1880, Pompon devient ornemaniste à l’occasion de la rénovation de l’Hôtel de ville de Paris.

            Peu à peu, François Pompon devient un des praticiens les plus recherchés de Paris. En effet, il intègre l’atelier de Jean Dampt en 1885. Toutefois, il continue à sculpter de son temps libre quelques œuvres telles que Cosette, un bronze de 1890. Par la suite, en 1888, il travaille dans l’atelier d’Antonin Mercié. Deux ans plus tard, il devient praticien dans les ateliers de grands sculpteurs : Alexandre Falguière et Auguste Rodin. Ce dernier lui apprend à maîtriser le profil des volumes. A partir de 1893, il dirige l’atelier de Rodin rue de l’Université. Par ce travail, il fait la connaissance de nombreux artistes tels que Camille Claudel, qui deviendra son maître de 1896 à 1914.

            En 1905, François Pompon décide de ne se consacrer qu’aux sculptures animalières durant son temps libre. De plus, il change de style en s’inspirant de l’art japonais, égyptien, et de l’Extrême-Orient. Il délaisse les détails en arrondissant les contours, lissant les courbes, polissant les surfaces, et simplifiant les formes. Ceci apporte une intemporalité à ses œuvres. Ainsi, il invente des sculptures au style épuré novateur qui rompt avec le style de la sculpture de la fin XIX° siècle. Par ailleurs, la plupart de ses volumes sont des bronzes à patine noire, comme la Girafe de 1906.

            Durant la Première Guerre mondiale, François Pompon arrête de sculpter pour son propre compte puisqu’il perd son travail, sa femme est paralysée, et les animaux du Jardin des Plantes sont abattus pour leur chair. Toutefois, à la sortie du conflit international, il reprend ses travaux personnels tels que le Paon, un bronze à patine noire de 1918.

            Ce n’est qu’à l’âge de 67 ans que François Pompon connaît son premier succès en présentant l’Ours Blanc au Salon d’automne de 1922. Il est acclamé pour le style novateur de son œuvre. A partir de cette même année, ses sculptures sont fondues par Claude Valsuani. Grâce à cette réussite, il peut désormais sculpter indépendamment. Il réalise alors ses plus belles œuvres jusqu’à sa mort en 1933.  

b2ap3_thumbnail_2e1ax_default_entry_58_2_20200605-151235_1.jpg

Ours blanc, 1927 - Bronze patine noire nuancée d'or

 

Article rédigé par Sophie Couturier

Sources : Wikipédia - Musée d'Orsay - Artprice

 

Si vous souhaitez vendre une oeuvre de François Pompon, la première étape est l'expertise puis l'estimation et enfin la vente, qui pourra ainsi se réaliser sans aucun problème pour l'acheteur. Notre équipe d'experts se tient à votre disposition pour vous conseiller dans le cheminement de ces différentes étapes. Nous pouvons vous communiquer dans un premier temps une pré-expertise et une estimation en ligne.

 

 

Demander une estimation en ligne
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

Retrouvez tous nos articles et les lots des ventes passées sur François Pompon : 

Articles

 

François Pompon, une cote en hausse  -  Pompon, estimation de la sculpture l'Ours Blanc  -  Trois sculptures de François Pompon dans le cadre de notre prochaine vente aux enchères le mercredi 14 décembre 2016

Bronzes

 

Ours Blanc, 1927  -  Ours Blanc (1) (2) (3) (4) - Panthère noire aux oreilles couchées (1) (2) (3) - Le grand cerf - Le cerf - Le coq dormant - Foulque - Hippopotame - Le Pigeon - Girafe - 

Porcelaine

Ours blanc

Plâtre

Le Pigeon voyageur

 

Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères

Catalogue et inscription 

Mercredi 9 septembre - 16 h

 

Georges Lucien Guyot adjugé 27500 euros

( frais compris)

Fautrier Jean - La Forêt
Oeuvres vendues
Jean Fautrier, La Forêt, Gravure   Jean Fautrier (1898-1964) - La ForêtEau forte ...