.

Georges Jouve, objets décoratifs et rituels

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Georges Jouve, entre rigueur et imaginaire

Faites estimer gratuitement de chez vous votre céramique de Georges Jouve.

Georges Jouve (1910-1964)

Georges Jouve a célébré à travers de nombreuses oeuvres, un art original dont la particularité réside en un subtil équilibre entre la rigeur et l’imaginaire.

Ayant découvert les techniques des métiers d’art à l’Ecole Boulle, il fréquente dès 1931 les Académies de peinture (Grande Chaumière et Juilian) où l’exigence du dessin et la maîtrise du savoir-faire lui sont transmises.

De cet apprentissage, Georges Jouve retient deux concepts, la qualité et la mesure.

C’est ainsi que ses premières pièces, réalisées à partir de 1941 s’apparentent d’emblée à la tradition d’un art épris d’un sobre classicisme. Après des années de captivité en Allemagne, Georges Jouve s’évade pour se réfugier clandestinement à Nyons – près de Dieulefit dans la Drôme.

Il se passionne très vite pour la poterie qui deviendra une vocation à part entière: de 1942 à 1944, il fabriquera des pièces, cuites et émaillées, dont les formes s’inspirent de la nature ambiante.

Mais son goût, déjà orienté vers l’art sacré, le mène à concevoir des objets à la fois rituels et décoratifs. De retour à Paris en 1945, Georges Jouve installe son atelier rue de la Tombe Issoire où il ne cessera, pendant 9 ans, de multiplier les formes et de diversifier les usages.

Georges Jouve, plat en céramique, design et arts décoratifs sur expertisez.com

Georges-Jouve-expertisez.com

 


Prochaine vente aux enchères

mercredi 16 octobre 15h

 

 LADISLAS KIJNO

 

Adjugé 7000 euros

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Estimation et cote des dessins de Léon Haffner
Blog
Léon Haffner Quelques peintures sont présentées en vente aux enchères mais ne rencontrent pas le mê...