De la villa Getty au Getty Center... un ravissement !

Le Getty Center a ouvert le 16 décembre 1997. D'un coût estimé à un milliard de dollars, la construction de l'ensemble du site s'est étalée sur douze ans, de 1985 à 1997. Le centre est composé de six bâtiments couvrant une surface de 88 200 m². Richard Meier, l'architecte, a voulu donner au site l'allure d'« un village italien dans les collines ».

Le musée comprend des expositions de sculpture et d'art classique, de peintures européennes, de dessins, manuscrits, arts décoratifs et de photographies. Dans le but de respecter les intentions de Getty, le musée ne présente pas d'œuvres d'art des xxe siècle ou xxie siècles, avec pour seule exception la photographie.

Le musée Getty possède environ 800 000 livres sur l'art.

Le souvenir de la Getty Villa il y a vingt était déjà un ravissement : il est vrai que cette villa au sens italien du terme était une merveille, d'une intemporalité extraordinaire, nous plongeant dans une ambiance d'une véritable villa romaine. Tout était là, agrementé d'une collection hors pair...

Vingt ans plus tard, direction le Getty Center. Quel émerveillement, tout est absolument parfait : l'organisation parfaite, une orchestration à l'américaine ; nous sommes arrivés les parking spacieux et sans problème de place pour 15 dollars, puis accès au musée sans aucune attente. L'accès au musée gratuit se fait via un tramway automatique pour arriver au Getty Center, magnifique réalisation  de Richard Meier... J'imagine cet architecte à qui il a été confié de réaliser ce lieu... quel bonheur, mais par ailleurs quel talent ! Tout est parfait, une architecture idéale pour ce lieu géographiquement sur une colline et à l'intérieur par cette précision des volumes. Les collections sont d'un qualité étonnante, encore de nouvelles acquisitions viennent enrichir celles passées, enrichies d'expositions temporaires... et tout cela dans un écrin de verdure ou plutôt de jardins savamment dessinés. Bref un petit Versailles contemporain à ne manquer sous aucun prétexte.

Getty - expertisez.com