.

Nous contacter  | Expertisez Mag & Blog | Faqs | English 

 

Gino Severini, harmonie et proportion

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

 Gino Severini (1883-1966) est un peintre italien

Né dans une famille pauvre en Italie, Severini déménage avec sa mère pour Rome. C’est dans cette ville qu’il développe un premier intérêt pour les arts. Il assiste à des cours de nus.

En 1900, Severini rencontre Umberto Boccioni et vont visiter tous les deux l’atelier de Giacomo Balla, où ils découvrent la technique du divisionnisme, qui influence beaucoup le début de son travail.

En 1906, Paris l’accueille, Montmartre aussi, et il vit de la peinture. Il rencontre Amedeo Modigliani, et son atelier et à côté de celui de Braque et Dufy.

Boccioni invite le peintre à entrer dans son mouvement, il accepte et cosigne dans le « Manifesto » des peintres futuristes en 1910. Severini devient alors le lien entre le futurisme français et italien. Par exemple, après une visite à Paris, le cubisme influence les futuristes italiens. Moins intéressé par la machine par rapport à ses confrères, Severini préfère peindre les danseurs, qui dégagent le même dynamisme.

En 1916, le futurisme ne l’attire plus. En revanche, il développe un intérêt pour la Renaissance. Il prend des thèmes de la commedia dell’arte (nature mort, objet figuratif) pour les ancrer dans une peinture abstraite synthétique.

Toujours divisé entre Paris et Rome, l’artiste publie le livre « Du cubisme au classicisme : Esthétique du compas et du nombre », qui explique ses recherches mathématiques sur l’harmonie et la proportion. Il expose de nombreuses fois, que se soit à la Biennale de Rome ou de Venise.

Vers la fin de sa vie, Severini reprend ses thèmes futuristes, les danseurs, le mouvement, dans un semi-abstrait. 

Mathilde - expertisez.com

Quelle est la cote de Severini sur le marché de l'art ?

Un résultats exceptionnel a été récemment enregistré pour un dessin de Severini, adjugé 3.275.000 euros, fusain dantant de 1912-1913. Il s'agit là d'une exception au marché général concernant les dessins de Severini : un dessin de la même période a été adjugé 122.000 euros quelques mois auparavant. Certains dessins plus tardifs sont adjugés entre 800 et quelques milliers d'euros.

Les estampes obtiennent de bons résultats entre 800 euros et 1.500 euros.

La catégorie des tableaux connaît aussi de sacrés variations : une huile sur toile "Danseuse" a été adjugée 2.150.000 euros; là encore il s'agit de la période la plus recherchés entre 1914 et 1915. Pour des compositions plus tardives des années 30 ou 40, les tableaux sont vendus entre 30.000 et 40.000 euros

Si vous possédez une oeuvre de Severini, qu'il s'agisse d'un dessin, d'une estampe ou encore d'un tableau, nos experts et spécialistes vous communiquent gratuitement une pré-expertise et une estimation. Nous nous chargeons de toutes les démarches d'authentification. Notre cabinet vous propose différrentes solutions de vente, qu'il s'agisse de vente en directe, de gré à gré ou de ventes aux enchères publiques.

Severini - expertisez.com


Vente aux enchères

Mercredi 13 février à 15 heures 

Tableaux, sculptures, bijoux, montres, vins  

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Eugène Boudin
Blog
Eugène Boudin Eugène Boudin est né à Honfleur, en Normandie, fils de Léonard-Sébastien Boudin, mari...