.

Nous contacter  | Expertisez Mag & Blog | Faqs | English 

 

Gustave Singier, sa cote sur le marché de l'art

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Gustave Singier (1909-1984) est un peintre non figuratif d’origine belge

Gustave Singier est né en 1909 dans les Flandres-Occidentales. Il émigre à Paris en 1909 et suit plus tard des études de dessin à l’Ecole Boulle avant de travailler à partir de 1927 comme dessinateur pour une société d’agencement de magasins.

Sa rencontre avec le peintre Charles Walch en 1936 lui permet de se tourner vers la peinture et d’exposer dans les Salons. En 1939, il rencontre Alfred Manessier, peintre non figuratif, chef de file de la Nouvelle Ecole de Paris, et ses disciples : Elvire Jan et Jean Le Moal avec lesquels il nouera une profonde amitié.

En 1941, il participe à l’exposition Vingt jeunes peintres de tradition française, première exposition d’avant garde sous l’Occupation Nazi. Puis en 1945, il organise et expose au Salon de Mai.

Dès 1949, il est repéré par la galerie Billiet-Caputo qui s’occupera de la promotion de son travail par l’organisation d’expositions personnelles régulières.

A partir des années 1950, il embrasse la carrière de professeur, dans un premier temps à l’Académie Ranson, puis aux Beaux-Arts de Paris jusqu’à la fin des années 1970. Il sera par ailleurs examinateur du concours de Rome en 1978.

Au cours d’une carrière prolifique, Gustave Singier illustrera un grand nombre de livres, notamment pour Camille Bourniquel ou Jean Lescure, il dessinera décors et costumes de théâtre, cartons de tapisseries, fresques monumentales, vitraux, mosaïques, bas-relief et bien entendu dessins et tableaux.

Ses œuvres sont aujourd’hui visibles dans les plus grands musées du monde comme au Musée national d’art moderne de Paris, aux musée d’Essen et d’Hambourg, à la Tate Gallery de Londres ou encore dans les musées de Vienne, Johannesburg, Bruxelles, Toronto, Oslo et Bâle.

 Bibliographie :

·      Georges Charbonnier, Singier, Paris, le Musée de Poche, 1957

·      Jean Lescure, Gustave Singier, Canicule, Paris, Edition Guitardes et Galerix Arnoux, 1988

·      Philippe Leburgue, Gustave Singier, Neuchâtel, Ides et Calendes, 2002

 

Gustave Singier sa cote sur le marché de l’art

Le dernier record mondial de Gustave Singier remonte à 1990 pour l’une de ses peintures vendue  897.258 Franc français, aujourd’hui 136.800€. 

Néanmoins, les prix pour cet artiste ont chuté depuis les années 2000 : des ventes autour de 100€ à 200€ pour une lithographie, de 600€ à 3.000€ pour une aquarelle ou un dessin, de 2.000€ à 3.000€ pour une tapisserie et de 10.000€ à 15.000€ pour une peinture de grand format.

Bien que le marché soit essentiellement français, les suisses, les belges, les anglais, les allemands, les japonais et les américains sont aussi des admirateurs de l’œuvre de ce grand artiste.

Si vous disposez d’œuvres de Gustave Singier, nos experts sont à votre service pour vous communiquer gratuitement une estimation de votre œuvre. Nous vous assurerons de vous proposer ensuite la meilleure solution de vente adaptée, qu'il s'agisse de vente aux enchères ou de vente de gré à gré auprès de collectionneurs. Nous organisons deux fois par an, en partenariat avec l'une des plus grandes maisons de vente françaises, une vente aux enchères de dessins et oeuvres sur papier, dans laquelle nous pouvons inclure votre dessin de Gustave Singier dans les meilleures conditions.

Gustave-Singier-expertisez.com

 


Vente aux enchères

Mercredi 10 avril à 15 heures 

Tableaux, sculptures, bijoux, montres, vins  

 

JEAN FAUTRIER - LES EUCALYPTUS, 1926

HUILE SUR TOILE 92 X 73 cm

 ADJUGE 126.000 euros 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Francesco Borès, paysage, gouache
Oeuvres vendues
Francisco Bores, gouache, vente aux enchère vendredi 6 novembre 2015, VENDU LOT N°27 VENDU Francis...