.

Hans Hartung, chef de file de L'abstraction Lyrique

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Hans Hartung , couleur, expression et équilibre

Hans Hartung ( 1904 -1989 ) peut être considéré comme le chef de file de "l'Abstraction Lyrique". Son oeuvre s'organise au travers les approches d'une même problématique : la couleur, l'expression, l'équilibre, et permet de voir et de comprendre ses différentes phases créatrices, et les formes récurrentes qui apparaissent dans son parcours. Soit au travers de sa peinture, soit au travers ses dessins, ses gravures, ses lithographies, mais aussi dans ses aquarelles, proches du romantisme et de l'expressionnisme abstrait allemand, ou dans ses oeuvres spontanées, on perçoit chez Hans Hartung un désir permanent de recherche, de renouvellement et d'invention.

Au début des années 20, Hans Hartung vit à Dresde en Allemagne. C'est l'époque du mouvement expressionniste Die Brücke avec Ernest Ludwig Kirchner, et Erich Heckel entre autres. Il étudie dans son école d'art auprès d'Oskar Kokoschka, tout en découvrant l'oeuvre de Rembrandt, de Goya et de Gréco, qu'il s'emploie à reproduire et à réinterpréter . Il s'adonne alors à la peinture, ses oeuvres sont encore figuratives, il s'inspire de Caspar David Friedrich ou encore de Turner. 

Mais il découvre aussi l'aquarelle en 1922, avec l'utilisation des couleurs à l'aniline, un procédé chimique qui donne des couleurs beaucoup plus intenses que toutes les autres utilisées jusqu'alors : " Elles m'avaient inspiré une série d'aquarelles abstraites. La tache y devenait libre, elle s'exprimait par elle-même, par sa forme, par son intensité, par son rythme, par sa violence, par son volume..." ( Hans Hartung " Autoportrait " Editions Grasset Paris-1976 ). 


L'oeuvre abstraite d'Hartung découle rapidement de la fascination qu'il a pour ces couleurs posées les unes à côté des autres, selon des rythmes, des densités, des gestes, des surperpositions qui permettent aux formes de se mêler, de se dissoudrent, de disparaître sur le papier. Les couleurs, les taches, les formes jouent entre elles . " J'aimais mes taches. J'aimais qu'elles suffisent à créer un visage, un corps, un paysage. Ces taches qui devaient peu de temps après demander leur autonomie et leur liberté entières. Les premiers temps, je m'en servais pour cerner le sujet qui, lui, peu à peu, devenait négatif, blanc, vide en fin simple prétexte au jeu de taches " ( Ibid). 

C'est aussi en Allemagne, l'époque où l'art abstrait voit le jour avec Wassili Kandinsky, et où l'expressionnisme met en relief la fonction des couleurs. La conjonction de ces différentes sources influencent Hartung et ses recherches qu'il fait lui même sur les taches. 


Mais poursuivi en Allemagne par la Gestapo, il doit se réfugier clandestinement en 1935 à Paris. Sans moyen de subsistance, il s'installe à la terrasse des cafés pour dessiner sur des papiers avec de l'encre qu'il demande aux serveurs, des tourbillons d'encre noire tracés les yeux fermés.


Ces aquarelles et ces dessins ont une grande importance pour lui, car elles marqueront après 1947 sa peinture à l'huile puis à l'acrylique, qu'il présentera plusieurs années de suite à la Galerie Lydia à Paris, puis en 1956 à la Galerie de France, jusqu'à la grande exposition de Turin en 1966, en France au Musée National d'Art Moderne en 1969 ou au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris en 1980, et aux Etats-Unis en 1975 au Metropolitan Museum of Art de New York.

Pour sa peinture, on sait qu'il jetait ses idées sur des morceaux de papier dessinés ou peints, sur des feuilles qu'il griffonait  au crayon, ou qu'il couvrait de taches d'encre noire ou d'aquarelle. Le dessin a toujours eu une place particulière dans son oeuvre, avant qu'il ne s'exprime plus tard, selon les conseils que lui avait donné son ami peintre Jean Hélion, dans la spontanéité gestuelle de la couleur, à partir des annés 60.   

En 1973, quittant Paris, lorsqu'il s'installe à Antibes, il s'applique à la lithographie à l'atelier Crommelynck et à la gravure à St Gall. Mais c'est une année où il réalise de nombreuses oeuvres, près d'une centaine, semble t'il  attaché à la recherche formelle qui différencie une technique d'une autre. Il peint sur toile, sur carton, sur papier, il utilise les instruments les plus divers, pinceaux usés, pinceaux prolongés, pinceaux multiples, rouleaux, brosses larges, tampons, pulvérisateurs, pistolets, etc, qui résultent de ses travaux sur la lithographie. Chez lui, la composition devient peu à peu plus une pulsion qu'une action.

" Griffonner, gratter, agir sur la toile, peindre enfin, me semblent des activités humaines aussi immédiates, spontanées et simples que peuvent l'être le chant, la danse ou le jeu d'un animal, qui court, piaffe ou s'ébroue ."
 disait-il. Une fois accompli le travail pictural d'un tableau qu'il considérait achevé, il le délaissait. "Je n'ai aucune envie d'accrocher des tableaux aux murs... Même dans mon atelier, les tableaux et les dessins sont tous face tournée vers le mur ".
"Je
 pense , disait-il encore, que pour la compréhension de ma peinture, il y a plusieurs éléments qui jouent des rôles primodiaux. C'est d'abord le temps, le temps d'éxécution, le temps senti par le spectateur. Le temps d'éxécution d'un trait, les ralentissements, les accélérations; le temps lent, spécialement pour les grandes taches, le temps " intempestif d'action ... Tout ce que je viens d'essayer de dire c'est combien je crois ma peinture proche de la réalité, pétrie d'elle, réagissant à des ébranlements venus de l'extérieur et de l'intérieur qui déterminent et provoquent mes actes artistiques. "

 Source : le monde des arts

Les tableaux, qu'il s'agisse d'huile sur toile ou d'acrylique sur toile, se vendent entre 13.000€ pour, par exemple P 1972-1 jusqu'à 70.000 € pour  T1962-A6 adjugé 70.000 €; les dessins, encre de Chine, fusain ou pastel se vendent entre 10.000 et 25.000 euros

Retrouvez notre article sur Hans Hartung

Hans Hartung, peinture gestuelle et lyrique

Hans Hartung, vendu sur expertisez.com

Hans Hartung,  P 1971 - A19

Si vous possédez un tableau, une sculpture, une gravure ou un dessin de Hans Hartung, et que vous cherchez à en déterminer la valeur ou la cote,  nos experts en tableaux sont à votre disposition pour estimer et pré-expertiser gratuitement votre tableau, dessin ou lithographie. Grâce à notre présence depuis plus de quarante ans sur le marché de l'art, nous pouvons vous conseiller pour vendre dans les meilleures conditions votre tableau ou dessin de  Hans Hartung. Cotation de  Hans Hartung ou vente d'un tableau de  Hans Hartung, nous sommes à votre disposition. 

Hans-Hartung-Expertisez.com


Prochaine vente aux enchères

mercredi 18 septembre à 15 heures  

 

 LADISLAS KIJNO

CATALOGUES ET INSCRIPTIONS VENTE LIVE :

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Jacques Villon, mon vieux Luxembourg, gravure
Oeuvres vendues
Jacques Villon, gravure, vente aux enchères mercredi 22 février 2017 VENDU Jacques VILLON (1875-196...