.

Jean Puy, un peintre indépendant

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Jean Puy, un peintre fauve

Jean Puy, né le 7 novembre 1876 à Roanne, où il est mort le 6 mars 1960, est un peintre français proche du fauvisme.

Jean Puy est né dans une famille d'industriels. De 1895 à 1897, il est l'élève de Tony Tollet, à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Il s’installe à Paris en 1899 où il entre à l’Académie Julian et fréquente les ateliers d'Eugène Carrière et de Gustave Moreau. Il rencontre André Derain, Henri Matisse, Albert Marquet, Henri Manguin et Charles Camoin avec lesquels il entretient une longue amitié, et avec lesquels il expose au Salon d'automne de 1905 où naît le fauvisme.

Au cours de ses premières années parisiennes, il travaille en commun dans les divers ateliers de ses amis élèves de Gustave Moreau. Il sait assimiler les influences tout en développant un style personnel. Il présente une peinture contrastée, haute en couleurs, aux formes simplifiées dans une technique franche et large où il apparaît souvent proche de ses contemporains : Henri Matisse, André Derain, eux-mêmes influencés par Paul Gauguin et Paul Cézanne. Après une période féconde où il figure parmi les novateurs, il délaisse les œuvres à caractère d’ébauche ou à sujet unique pour se diriger vers des compositions plus complexes, où l'environnement prend une plus large place.

Le succès arrive entre 1900 et 1905, à la suite des expositions au Salon des indépendants, au Salon d’Automne et chez Berthe Weill qui défend les jeunes artistes.

Dès 1905, avec son entrée chez Ambroise Vollard, l’un des grands marchands de tableaux parisiens, suit la notoriété. C'est à la demande de ce marchand qu'il rejoint le groupe dit de l'« École d'Asnières », peignant des décors de vases, services de tables, jusqu'aux boutons et carreaux de faïence stannifère, à l'atelier d'André Metthey. Les motifs sont surtout figuratifs. Il y peint des nus féminins et expose ses pièces au Salon d'Automne de 1907. Il collabora avec le céramiste jusqu'en 1910, produisant plusieurs dizaines de pièces.

Par l’intermédiaire de Vollard, chargé par les grands collectionneurs russes de choisir des œuvres représentatives des artistes contemporains, des tableaux de Jean Puy rejoignent le palais moscovite de Chtouchkine, un grand collectionneur qui depuis 1891 assemble une importante collection de peinture française. C'est encore grâce à Vollard que Jean Puy entre dans la collection des Hahnloser qui comptent parmi les plus actifs diffuseurs de l’art français en Suisse. Peu préoccupé de cette gloire, vers les années 1907-1910, il décide de se détourner de la peinture d’avant-garde. Peu à peu, il change de style pour travailler à de grandes œuvres équilibrées dans les années 1910-1914.

Après s'être brièvement essayé au pointillisme, il se tourne vers le fauvisme quelque temps mais sans le radicalisme que l'on peut observer chez ses amis. La voie que cet indépendant se fixe est déterminée par un amour intense de la vie, de la réalité et de la nature. C’est à travers une nature transformée par l’idée et la sensation que Jean Puy transmet l’émotion humaine. Après la Première Guerre mondiale, il se dirige vers une peinture intimiste orchestrée dans une gamme chromatique personnelle, « une peinture qui ressemble à une musique de chambre » comme le dira George Besson.

Tableau par Jean Puy, la vallée de Salanches  sur Expertisez.com

Vous possédez un tableau de Jean Puy et cherchez à connaître la cote de l'artiste ? Vous souhaitez vendre une peinture de Jean Puy ?

Expertisez.com, ses spécialistes et experts estiment gratuitement les tableaux, dessins de Jean Puy. Nous vous guidons ensuite si vous souhaitez vendre votre tableau auprès de collectionneurs ou dans une vente aux enchères adaptée.

Jean Puy - expertisez

 

 


Prochaine vente aux enchères

mercredi 18 septembre à 15 heures  

 

 LADISLAS KIJNO

CATALOGUES ET INSCRIPTIONS VENTE LIVE :

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Rouault Georges
Oeuvres vendues
Georges ROUAULT (1871-1959) Fille, vers 1905 Aquarelle, lavis d’encre et crayon sur papier 47 x...