frenes

Joseph Stevens , quelles cote et estimation ?

Joseph Stevens , quelles cote et estimation ?

Joseph Stevens, peintre belge animalier : une cote assez variable

Fils du marchand de tableaux bruxellois Jean François Léopold Stevens (1791-1837), frère aîné du peintre Alfred Stevens et du critique d'art Arthur Stevens (1825-1890), Joseph Stevens fréquente en dilettante l'Académie des beaux-arts de Bruxelles et suit les cours de Louis Robbe et surtout d'Eugène Verboeckhoven.

Partiellement autodidacte, il complète sa formation à Paris, mais sans s'inscrire dans une école, et fréquente l'atelier d'Alexandre-Gabriel Decamps, ainsi que des peintres du l'École de Barbizon, le « Groupe du Restaurant du Havre » où se retrouvent Thomas Couture, Eugène Isabey, Théodore Rousseau et d'autres.

Il expose au Salon à Bruxelles dès 1842.

En 1852, il rejoint ses deux frères à Paris où il vit durant quelques années, entre les mondanités de la Cour impériale (il fréquente le jardin des Tuileries) et la bohème des cafés. Il exécute de nombreux dessins de chevaux au bois de Boulogne qu'il expose à Amsterdam en 1854, puis à Dijon en 1858. Il croise Charles Baudelaire qu'il retrouve à Bruxelles en 1864. Le poète lui dédie Les Bons Chiens (avant dernière œuvre, qui précède Épilogue, du recueil Petits poèmes en prose). Le chien est le sujet de prédilection du peintre1. Joseph Stevens retourne définitivement vivre à Bruxelles en 1869.

Le roi Léopold II, entre autres, achète ses tableaux. En dépit (ou à cause) de son succès, il sombre en partie dans l'alcool vers la fin de sa vie.

Ernest Meissonier fit son portrait et une rue de la ville de Bruxelles, (reliant le quartier des Marolles à celui du Sablon), porte son nom.

Maintenant que nous savons qui était Joseph Stevens, penchons nous sur la valeur de ses tableaux sur le marché de l'art

Nous annoncions en titre de cet article que la cote était assez variable.

Penchons nous sur quelques résultats en vente aux enchères pour étayer ce propos.

Un portrait de chien est une huile sur toile, 28 x 31 cm adjugé seulement 300 euros. Il s'agit là d'une oeuvre pourtant typique de l'artiste, un véritable portrait de chien animé des mêmes expressions picturales qu'un portraitiste l'aurait fait au XIXème pour un homme. 

Les sujets les plus recherchés sont ceux critiques par rapport à la société de l'époque à l'exemple de ce tableau "un repas singé", mettant en scène un singe habillé de ces plus beaux atours, attablé, à l'attitude dédaigneuse.

Ces tableaux sont généralement vendus dans des fourchettes allant de 1500 à 2500 euros.

Si vous possédez un tableau de Joseph Stevens,n'hésitez pas à nous demander une estimation gratuite en vue de vente.

b2ap3_thumbnail_Joseph-Stevens-estimation-et-cote.jpg

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir