frenes

La Fonderie Hébrard

hébrard-fonderie-expertisez

Qu’est-ce que la Fonderie Hébrard ?

Adrien-Aurélien Hébrard, grand collectionneur d’art, décide en 1902 de s’associer avec le commanditaire J.O. Seib pour créer une société composée de trois structures différentes. D’abord, la fonderie implantée rue Victor-Duruy, aujourd’hui rue Olivier de Serres dans le 15ème arrondissement de Paris, permet la fonte des bronzes, réputés pour leur excellente qualité. Ensuite, la maison d’édition permet à Hébrard d’éditer certaines sculptures. Enfin, la galerie installée rue Cambon puis rue Royale a contribué à l’ascension de nombreux sculpteurs grâce à l’exposition des sculptures en vue de leur vente. Par ailleurs, Hébrard est également le propriétaire d’un atelier de tapisserie, dirigé par le fils de Camille Pissarro. Il est considéré comme l’un des plus grands marchands et fondeur d’art.

 

Le succès de la fonderie dû à la qualité des bronzes

La Fonderie Hébrard connaît rapidement un succès. Ses bronzes sont jugés d’une qualité remarquable. L’excellence des fontes Hébrard repose sur la technique utilisée, l’alliage du bronze, et la patine.

La technique de fonte à la cire perdue utilisée par la maison est mise en place par ses talentueux fondeurs Marcello Valsuani, Adolphe Gruet, et le chef d’atelier Albino Palazzo. Ils optent pour une cire perdue coulée en un seul jet, permettant aux détails du bronze d’être précisément reproduits. L’alliage du bronze était minutieusement pensé pour chaque sculpture. Par exemple, Le Penseur de Rodin était majoritairement composé de cuivre et d’étain, tandis que le laiton est dominant dans le Cob irlandais de Monard. Toutes les étapes de fonte de la sculpture, du moule au démoulage, s’étalaient sur plusieurs semaines.

Les patines Hébrard étaient applaudies. Elles se démarquent totalement des autres. Afin que des bronzes neufs ressemblent aux sculptures antiques, considérées comme les plus exceptionnelles, la fonderie pouvait consacrer plus d’un mois à la patine. La patine de la version monumentale du Penseur a duré six mois. Cette durée s’explique par la technique utilisée. A plusieurs reprises, les fondeurs inhumaient la sculpture pour ensuite la laver, la traiter, et la cuire.

Malgré le talent des fondeurs, Hébrard usurpe les idées de ses employés dans la presse : il admet être l’auteur de tout et la seule raison du succès de la maison.

Les bronzes de la maison étaient également intéressant pour les sculpteurs et les marchands grâce à leur tirage en nombre limité, pensé par Hébrard. Il produisait entre 3 et 20 épreuves maximum pour chaque sculpture. 

 

L’avenir de la fonderie après Hébrard

En 1925, Hébrard devient le directeur du journal Le Temps. De fait, il confie la gestion de la fonderie à sa fille, Nelly Hébrard. Toutefois, il continue d’être marchand. Dans les années 1930, la fonderie peine à persister. La liquidation débute alors en 1934. Quelques années plus tard, la galerie ferme également ses portes. Lorsqu’Hébard décède en 1937, Palazzo décide d’ouvrir sa propre fonderie. Parallèlement, Nelly rachète les stocks de la fonderie et les droits de reproduction des sculptures de Degas pour sa propre société, Lignes et couleurs. En 1940, l’atelier de la fonderie est détruit par un bombardement. La liquidation se clôture en 1954. Aujourd’hui, les bronzes Hébrard sont encore très respectés et très recherchés par les marchands d’art.

 

Estimation, expertise et vente de sculptures fondues par Hébrard

Si vous possédez une sculpture fondue par Hébrard, notre maison de vente aux enchères vous communique gratuitement une estimation en ligne, vous permettant d'évaluer à sa juste valeur votre oeuvre. Nous vous proposons ensuite une assistance pour la vente de votre sculpture, bénéficiant des conseils de nos experts. Notre cabinet intervient également dans le cadre de succession, de partage, et d'assurance.

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir