frenes

Marie Laurencin, une icône féminine

Marie-Laurencin-1

Marie Laurencin est une artiste-peintre, graveuse, et poète française née à Paris en 1883. Jusqu’en 1904, elle se forme à l’Ecole de Sèvres, enseignant la céramique. Parallèlement à ses études, elle suit des cours de dessin et de peinture. Elle fait la connaissance de Braque, avec qui elle devient proche. En 1907, elle participe à sa première exposition personnelle à la galerie Clovis Sagot. Elle y rencontre Pablo Picasso, qui lui présente ses toiles cubistes dont elle s’inspirera grandement. De plus, elle s’inspire des fauvistes. Ainsi, ses œuvres présentent un style particulier que divers critiques surnomment le « nymphisme ». L’huile sur panneau Autoportrait au vase vert de 1907 et 1908 en est un exemple. La même année, elle participe pour la première fois au Salon des indépendants, un grand salon d’art parisien. Elle présente Fleurs dans un vase, qui lui vaille un succès et une reconnaissance des autres artistes. En outre, elle peint une de ses plus grandes œuvres : Groupe d’artistes. Il s’agit d’une huile sur toile représentant Laurencin avec son compagnon Apollinaire, mais aussi le couple de Picasso et Fernande Olivier. Il est acheté en 1908 par Gertrude Stein. Ensuite, il sera placé dans la demeure d’Apollinaire jusqu’à sa mort. En effet, Laurencin côtoie dans son temps libre de nombreux peintres et poètes qui lui donnent une place importante dans le milieu artistique. En plus de l’art plastique, elle produit des poèmes, publiés pour la première fois en 1909.

En 1911, Marie Laurencin commence à se faire véritablement reconnaître. Son aquarelle Les Jeunes Filles est vendue pour la conséquente somme de 4000 francs lors d’une exposition. Cette vente résonne dans la capitale et son succès se propage à l’international. Ses œuvres étant régulièrement exposées et vendues, elle parvient à vivre aisément de son art. En 1913, elle rompt avec le cubisme afin de chercher son propre style.

Lors de l’annonce de la Première Guerre mondiale, elle se situe en Espagne. Etant de nationalité franco-allemande en raison de son mariage avec Otto von Wätjen, elle ne peut pas rentrer en France. De fait, elle reste en exil à Madrid. Elle y rencontre d’autres artistes exilés tels que Tsugouharu Foujita. A la fin du premier conflit mondial, elle ne peut toujours pas retourner en France. Elle installe alors son atelier dans la capitale espagnole. Toutefois, elle ne peint pas beaucoup : elle se consacre à de nombreuses études sur les peintres Goya, Vélasquez, et Gréco.

En 1920, Marie Laurencin parvient à se rendre en France. Elle continue alors sa carrière de peintre. Afin de gagner sa vie, elle conçoit des portraits mondains parisiens. Ensuite, elle se consacre temporairement à ses poèmes et aux décorations de ballets. En 1924, elle collabore avec Fernand Léger. En 1935, elle présente seize tableaux qui font un grand succès lors de l’Exposition universelle.

Après la Seconde Guerre mondiale, elle perd progressivement intérêt pour la peinture et le dessin. En 1956, Marie Laurencin s’éteint. Elle laisse derrière elle des œuvres remarquables ayant profondément marquées l’histoire de l’art.

Sources : Wikipédia - Artprice

Retrouvez la cote et l'estimation d'un tableau de Marie Laurencin, en consultant les résultats sur notre site dédié aux enchères encherissez.com.

Si vous recherchez la valeur d'un tableau de Marie Laurencin, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Articles en rapport

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://expertisez.com/

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers