.

Michel Kikoïne, estimation et valeur des tableaux

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Michel Kikoine - Gomel - 1892 - Paris - 1968

Peu après sa naissance, les parents de Michel Kikoïne s'installent à Rejitsa, petite ville dans les environs de Vitbesk, où son grand-père maternel était rabbin et son père, Peretz Kikoïne,est conseiller dans une banque. En 1904, la famille déménage à Minsk où Michel Kikoïne fait des études de commerce pendant trois ans et rencontre Soutine, alors apprenti chez un tailleur.

En 1908 Kikoïne et Soutine entrent dans l'académie du peintre Kruger puis les deux peintres étudient aux beaux-arts de Vilnius. Ils y rencontrent Krémègne.

Kikoïne arrive à Paris en 1912, s'installe chez son cousin Joseph, il s'inscrit aux beaux-arts dans l'atelier de Cormon.

En 1914, il épouse Rosa Bunimovitz qu'il avait connu au lycée de Minsk et qui donnera naissance à deux enfants : Claire et Jacques. La même année Kikoïne s'installe à la Ruche,Chagall et Krémègne s’y trouvent déjà.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il se porte volontaire dans l'armée des travailleurs. Sa première exposition particulière à lieu en 1919, à la Galerie Chéron. Kikoïne est remarqué par les amateurs d'art : le docteur Montlaur, critique d'art publie un article sur sa peinture et Mr Descaves, son premier collectionneur, lui achète quinze toiles et quarante dessins.

Il découvre la lumière du Midi entre 1922 et 1923, lors d'un séjour à Céret puis à Cagnes-sur-mer avec Soutine. Pendant son séjour dans le Midi, Kikoïne s'imprègne de la lumière et peint des paysages expressionnistes.

En 1926, Kikoïne achète une maison à Annay-sur-Serein, dans l'Yonne.

En 1927, il quitte la Ruche pour s'installer à Montrouge, puis regagnera Montparnasse en 1933.

En 1939, Kikoïne est mobilisé à la Réserve, près de Soissons et peint un certain nombre de gouaches sur la vie de garnison.

En 1942, il se réfugie avec sa famille dans les environs de Toulouse.

A la Libération, il rentre à Paris qu'il ne quittera que pour quelques voyages en Israël notamment en 1950 où il participe à plusieurs expositions.

Durant les dix dernières années de sa vie il séjourne fréquemment au bord de la Méditerranée, à La Garoupe chez sa fille et produit des marines. Le premier prix du Salon des Peintres Témoins de leur Temps lui est attribué en 1964.

Kikoïne meurt dans son atelier parisien le 4 novembre 1968. Source

Quelle est la cote de l'artiste Michel Kikoïne ? Quelle estimation ou quelle valeur pour ses tableaux ?

L'artiste Michel Kikoïne est un artiste de l'Ecole de Paris qui a bien résisté au temps des cotes déclinantes pour ce groupe de peintres. 

Au regard des derniers résultats, les tableaux de michel Kokoïne trouvent quasiment tous acquéreur ou collectionneur. "La Leçon de piano" est une huile sur toile de 100 x 65 cm adjugée 5800 euros; "Femme aux tulipes" est une toile adjugée 6800 euros. Des formats plus modestes aux sujets plus classiques emportent la sensibilité du collectionneur dans une fourchette de vente autour de 2.000 euros.

Si vous possédez un tableau de Michel Kikoïne, nos experts vous communiquent gratuitement une estimation en ligne, vous permettant d'évaluer à sa juste valeur votre tableau. Nous vous proposons ensuite une assistance pour la vente de votre tableau, bénéficiant des conseils de nos experts.

Michel Kikoine - expertisez


Prochaine vente aux enchères

mercredi 18 décembre 2019 - 16 HEURES

 

CLAUDE LALANNE

 

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Albert Carrier-Belleuse à Compiegne Jusqu'au 27 octobre 2014
Blog
Albert Carrier Belleuse à redécouvrir à Compiègne COMPIEGNE : Musées du Palais Impérial - Château d...