frenes

Nasty et l’intégration du tag dans l’art contemporain

nasty-estimation-vente-expertisez

La notoriété croissante de Nasty contribuant à la légitimité du street art

Qui est Nasty ?

Alexandre Hildebrand, plus connu sous le nom de Nasty, est un graffeur français né en 1975 à Paris. Passionné par l’écriture et l’émergence des taggeurs du métro new-yorkais dans les années 1960, il décide de graffer les rues et les panneaux du réseau métropolitain parisien à 13 ans. Ses tags sont composés de couleurs éclatantes et de lettrages léchés. Deux ans plus tard, il rejoint le collectif AEC (Artiste En Cavale). Nasty explique également son attrait pour la pratique par son caractère marginal et illégal. En outre, par sa localisation, le graph permettrait d’accorder une certaine visibilité à une forme artistique marginale.

 

Une notoriété croissante

Les années 1980 étant dépourvues de réseaux sociaux, un taggeur ne pouvait se faire connaître qu’en produisant un grand nombre de graffitis, que les passants découvraient. Ses œuvres ornant de plus en plus les murs parisiens, le nom Nasty devient plus populaire. Il attire alors l’œil de galeristes.

 

Le tag en dehors de la rue

Les œuvres de Nasty commencent à être décrochées du métro pour être exposées en galerie. L’appréciation pour ses tags grandissante, il décide de se produire sur des supports différents, tels que des céramiques ou des tableaux, tout en conservant un lien avec la rue. Ce faisant, il sort les graffitis de la ville. Il se distingue alors des autres street artists.

 

Conséquence : une œuvre majeure dans l’histoire de l’art

Alors qu’il ne disposait d’aucune formation artistique, Nasty a contribué à la légitimation du street art dans l’art contemporain et le marché de l’art. Pourtant, son objectif premier n’était pas de participer à une évolution artistique majeure : il répondait simplement à une envie de tagger, et voulait que ses œuvres soient visibles dans la rue. Certains le considèrent même comme un des fondateurs du street art, dans sa forme primaire.

 

Les collaborations de Nasty

Lorsque l’œuvre de Nasty est devenue connue, des villes et des musées l’ont contacté pour collaborer avec lui. Il a également travaillé avec de nombreuses marques majeures, telles que Coca-Cola ou Monoprix. Il est aujourd’hui l’un des ambassadeurs de la station d’Avoriaz.

 

Nasty : un artiste toujours prisé en vente aux enchères

Nasty continue à concevoir de nombreuses œuvres dans la rue. Bien que de nombreuses sont détruites, elles sont souvent démontées pour être revendues. En 2019, la plaque du métro du Pont du Garigliano étant taggée par l’artiste, elle a été décrochée pour être vendue, et est actuellement en vente le 27 octobre 2022 sur Expertisez. 

 

Retrouvez d'autres oeuvres de Nasty vendues sur Expertisez

Graff sur plan de métro- Série du collectif AEC "Artistes en cavale"

Autre Graff sur plan de métro- Série du collectif AEC "Artistes en cavale"

156 ALL STARZ - Graff sur plan de métro

 

Estimation, expertise et vente de street art

Si vous possédez un tableau de Nasty, notre maison de vente aux enchères vous communique gratuitement une estimation en ligne, vous permettant d'évaluer à sa juste valeur votre tableau. Nous vous proposons ensuite une assistance pour la vente de votre tableau, bénéficiant des conseils de nos experts. Notre cabinet intervient également dans le cadre de succession, de partage, et d'assurance.

 

 

 

 

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir