Olivier Debré, un être à part

olivier-debre

Olivier Debré est considéré comme un des maîtres de l'Abstraction lyrique, mais pas seulement !

Olivier Debré est un artiste reconnu et apprécié, mais pourquoi ?

Avant de vous faire partager quelques réflexions sur cet artiste, revenons quelques instants sur le parcours d’Olivier Debré, en explorant son héritage durable sur la scène artistique.

Olivier Debré

Né en 1920 à Paris, Olivier Debré a été imprégné dès son plus jeune âge de l'atmosphère artistique de cette ville.

 Issu d'une famille d'artistes renommés, dont son frère aîné, le peintre et sculpteur Jean Debré, il a été exposé à la richesse de la créativité dès son enfance.

Après des études à l'École des Beaux-Arts de Paris, il s'est rapidement imposé comme l'un des pionniers de l'abstraction lyrique.

Sa première exposition personnelle date de 1949 que la critique accueille positivement.

C’est une période clé,  durant laquelle où il fait la connaissance de Hans Hartung, Pierre Soulages, Michel Atlan et Gérard Schneider.

Olivier Debré représente la France en 1967 dans le cade de l’exposition universelle à Montréal et on se souviendra de la grande rétrospective qui lui est consacré en 1995 au Jeu de Paume.

Olivier Debré est classé comme un artiste clé de l’abstraction Lyrique

Mais  qu’entend-on par Abstraction Lyrique ?

Au moment de la naissance de l'abstraction lyrique, dans les années 1940 et 1950, la scène artistique française est marquée par un climat de renouveau et d'expérimentation.

Après les ravages de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux artistes ressentent alors le besoin de rompre avec les conventions artistiques établies et de s'engager dans une exploration plus libre et spontanée de la peinture.

La France d'après-guerre est le théâtre d'une effervescence culturelle sans précédent, nourrie par l'émergence de mouvements artistiques tels que le surréalisme, le cubisme et l'expressionnisme abstrait.

Ces courants avaient ouvert la voie à une nouvelle conception de l'art, dans laquelle l'émotion et la subjectivité occupaient une place centrale.

C'est dans ce contexte fertile que l'abstraction lyrique voit le jour, émergeant comme une réponse aux traumatismes de la guerre et aux bouleversements de la société.

Les artistes de ce mouvement, dont Olivier Debré, recherchent une forme d'expression artistique dégagée de toute contrainte figurative, privilégiant la spontanéité du geste et la libre circulation de la couleur.

Leur peinture, caractérisée par des couleurs vibrantes et des formes dynamiques, vise à évoquer des états d'âme et des paysages intérieurs.

On notera l’importance d’artistes comme Pierre Soulages ou Hans Hartung.

Tout au long de sa carrière, les œuvres d’Olivier Debré sont accueillies avec enthousiasme par les critiques et le public, séduits par la puissance évocatrice de sa peinture.

Son exposition rétrospective au Centre Pompidou en 1994 a notamment permis de mettre en lumière l'ampleur de son œuvre et son influence sur la scène artistique contemporaine.

Pour autant, si Olivier Debré est classé dans l’abstraction lyrique, il est, me concernant un être à part.

Ses toiles éclatantes, marquées par des couleurs vives et des gestes libres, témoignent d'une profonde connexion avec la nature et la lumière. Ses compositions fluides évoquent un sentiment de mouvement incessant, invitant le spectateur à plonger dans un univers sensoriel unique.

La palette d'Olivier Debré est colorée, les couleurs sont souvent vives, donnant un sentiment de gaité et d'optimisme. Lorsqu’elles sont plus nuancées, voire automnales sa peinture nous emporte dans une certaine nostalgie.

Olivier Debré qualifie sa peinture d’abstraction fervente car elle symbolise l’émotion suscitée par la contemplation d’un paysage.

Olivier Debré a fait des découvertes tout aussi profondes en cherchant à utiliser la peinture comme moyen d'exprimer des émotions sans recourir à la description.

Debré s'est intéressé au profond sentiment de communion qui se produit lorsque nous sentons que quelqu'un d'autre partage exactement les mêmes émotions que nous.

Il s'est également rendu compte de l'inadéquation des mots lorsqu'il s'agit d'essayer d'expliquer à quelqu'un d'autre ce que nous ressentons.

Je le cite

"Une peinture, aussi éloignée soit-elle de ce qui est convenu d'appeler la représentation du monde, en reste une image…Toute chose qui est, participe au monde, y compris mon émotion. Les peintres qui se croient de purs lyriques, décrivent le paysage de leur émotion… L'important reste l'intensité du sentiment et non le sujet." 

Ses peintures peuvent être comprises à la fois comme des tentatives d'expression d'un état émotionnel et comme des tentatives de création d'espaces.

Rejetant les prétentions du grand art en faveur de gestes plus humanistes, il peignait sur le sol plutôt que sur un chevalet.

Il ajoutait également à sa peinture des matériaux humbles, comme le sable, et utilisait des outils quotidiens, comme des balais, pour appliquer ses médiums.

Les œuvres d'Olivier Debré ne peuvent laisser indifférent.

Ses peintures sont mouvantes, vivantes, et on ne peut de lasser de se plonger pour y découvrir un univers hors du commun.

À travers ses œuvres vibrantes, Olivier Debré a transcendé les limites de l'abstraction pour capturer l'essence même de l'émotion et de la lumière.

Vous savez que j’aime apporter des regards croisés entre les artistes ou les arts en général,  et je vous ai récemment montré que les arts décoratifs trouvaient une résonnance dans la tradition de l’art, ce lien indicible que relie les artistes.

 

Cela me fait penser ici pour retranscrire cet indicible présent dans les œuvres d’Olivier Debré au ballet « Signes » qu’il a créé en 1997 et  qui a été présenté à nouveau récemment en 2023 à l’Opéra de Paris.

C'est le portrait de La Joconde qui fait naître chez le peintre le désir de traduire sur scène l’émotion devant ce sourire, « signe » par excellence.

Vous voyez bien, sans aucun cliché, que nous sommes bien là dans le domaine de l’indicible comme ce sourire de la Joconde qui continue à rester énigmatique et impénétrable.

Dans ce ballet,  au travers  de sept tableaux – dont Loire du matin – Debré évoque différents endroits du monde qui apparaissent comme autant de sensibilités. Ces resplendissants paysages se conjuguent à la chorégraphie de Carolyn Carlson et à la partition de René Aubry, incarnant les continuités entre peinture, musique et danse.

De la danse au rideau de la comédie française, cela nous amène à une œuvre iconique

Le rideau de la Comédie Française

Une commande prestigieuse qui lui a été confiée en 1986. Cette immense toile, mesurant près de 22 mètres de haut, incarne toute la virtuosité de l'artiste. À travers des jeux de couleurs et de formes abstraites, Debré a su capturer l'esprit du théâtre, créant un véritable hymne à la créativité et à l'imagination.

 

Bien que Debré nous ait quittés en 1999, son héritage artistique continue de résonner aujourd'hui. Son exploration audacieuse de l'abstraction et sa quête incessante de beauté et d'émotion continuent d'inspirer les artistes du monde entier. De Tokyo à New York, ses œuvres continuent de fasciner et d'émerveiller un public toujours plus nombreux, témoignant de la force intemporelle de son art.

Olivier Debré demeure un géant de l'abstraction française, dont l'œuvre audacieuse et visionnaire continue de susciter admiration et émerveillement. À travers ses peintures vibrantes et ses installations monumentales, il a su repousser les frontières de la création artistique, laissant derrière lui un héritage pérenne qui continuera d'inspirer les générations futures.

Heureusement pour nous, il continue à y avoir des œuvres de Debré sur le marché des ventes aux enchères

Quelle est l’estimation des œuvres de Olivier Debré en vente aux enchères ?

Les adjudications récentes des tableaux d'Olivier Debré dépassent souvent les estimations.

Qu’en est-il donc de la valeur de ses tableaux en ventes aux enchères ?

Les collectionneurs des tableaux d'Olivier Debré recherchent, le plus souvent de grands formats.  

Pour ces tableaux, les prix dépassent souvent 100.000 €, le tableau le plus cher ayant atteint 260.000 € (200 x 110 cm). 

Les tableaux de dimensions plus modestes ne sont pas, pour autant, en reste, les résultats oscillants entre 30.000 et 100.000 € pour des tableaux mesurant environ un mètre par côtés. 

Pour les tableaux d'encore plus petites dimensions, les prix sont rarement inférieurs à 10.000 €, comme en témoigne notre dernière adjudication de 12.500 euros pour un tableau de 33 x 41 cm

Nous avons abordé ici les résultats de vente pour les œuvres sur toile, mais les œuvres sur papier attirent également les collectionneurs.

Les œuvres sur papier sont néanmoins moins cotées :

Les lithographies sont adjugées entre 400 et 1.000 euros, tandis que les dessins sont vendus entre 1.500 et 12.000 euros

Olivier Debré est incontestablement un artiste qui a la cote, et ceci est un phénomène pérenne.

En tant que maison de vente aux enchères, nous avons vendu de nombreux tableaux d’Olivier Debré, le dernier datant de la semaine dernière.

.Si vous possédez un tableau d'Olivier Debré, n’hésitez pas à nous contacter et nous serons ravis de vous recevoir à l’étude ou en ligne pour vous proposer une estimation gratuite de votre tableau d'Olivier Debré dans le cadre d’une de nos prochaine vente aux enchères.

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir

A bientôt sur Expertisez Enchères pour le décryptage d’autres artistes !

Articles en rapport