.

Ossip Zadkine

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Ossip Zadkine 

Ossip Zadkine naît le 14 juillet 1890 à Vitebsk en Biélorussie. En 1905, ses parents l’envoient dans le Nord de l’Angleterre, le pays natal de sa mère. Il se nomme Joe Zadkine jusqu’en 1914. Après avoir achevé ses études au Regent Street Polytechnicum et à l’école centrale d’artisanat de Londres, le jeune artiste se rend à Paris en 1909. Là, Ossip Zadkine s’inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts qu’il quitte cependant peu de temps après pour travailler désormais en tant qu’artiste indépendant.

Zadkine participe au « Salon des Indépendants » pour la première fois en 1911 et rejoint les cubistes l’année suivante. La Première Guerre mondiale marque profondément sa personnalité et son œuvre. Les créations de Zadkine connaissent leurs premiers succès en Belgique et aux Pays-Bas, puis en France, en Angleterre et en Amérique. Dès les années 1920, des rétrospectives sont organisées pour présenter ses œuvres.
En 1942, Ossip Zadkine prend la fuite pour les Etats-Unis, il travaille à New York, en Arizona et en Caroline du Nord. En 1945, Ossip Zadkine rentre finalement dans le Paris libéré et enseigne à l’Académie de la Grande Chaumière de 1946 à 1958. Le premier prix de sculpture est décerné à l’artiste lors de la Biennale de Venise en 1950 et Zadkine obtient le « Grand Prix de la Sculpture » de la ville de Paris en 1960. Il atteint le point culminant de sa célébrité à partir des années 60.
Ses œuvres parcourent le monde et sont montrées au public dans de nombreuses expositions tandis que Ossip Zadkine réalise à son domicile des séries graphiques, des sculptures monumentales et des projets d’écriture.
Ossip Zadkine meurt le 25 novembre 1967 à Paris. Ses premières réalisations sont influencées de manière décisive par les idées d’Auguste Rodin et par les cubistes dont il applique les principes à ses créations plastiques. Vers 1920, il se détourne du langage cubiste des formes et acquiert un style plus doux. Dans les années 40, il pratique les évidements caractéristiques et les perforations de ses sculptures. La sculpture « La ville détruite », réalisée en 1953, peut être considérée comme son œuvre majeure ; c’est un monument érigé pour rappeler la destruction et la reconstruction de la ville de Rotterdam. Ossip Zadkine est l’époux de l’artiste peintre Valentine Prax (1899-1981) qui dédie deux des anciens ateliers de Zadkine ainsi que ses principales œuvres à la ville de Paris en 1978 afin de permettre la fondation du musée Zadkine.

Retrouvez notre article sur Georges Artemoff et Ossip Zadkine

Sculpture de Zadkine sur Expertisez.com

Zadkine Ossip, le retour du fils, bronze

Si vous possédez une oeuvre de Zadkine, qu'il s'agisse d'une sculpture ou d'un dessin, la première démarche est de la faire authentifier. Nos experts spécialistes vous communiquent gratuitement une pré-expertise et une estimation de votre oeuvre de Ossip Zadkine. Notre cabinet d'expertise intervient pour toute démarche d'expertise auprès des ayants-droits ou comité attitré. Nous réalisaons également des évaluations dans le cadre de partage, assurance, succession.

Zadkine - expertisez.com


Prochaine vente aux enchères

mercredi 18 décembre 2019 - 16 HEURES

 

CLAUDE LALANNE

 

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Jean Fautrier, petits nus, gravures
Oeuvres vendues
Jean Fautrier, petits nus, gravures, vente aux enchères mercredi 22 février 2017 VENDUS Jean FAUTRI...