.

Paul Rebeyrolle, cote et dernières ventes

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Paul Rebeyrolle a-t-il encore la cote ?

Paul Rebeyrolle, né le 3 novembre 1926 à Eymoutiers (Haute-Vienne) et mort le 7 février 2005 à Boudreville(Côte-d'Or), est un peintre, lithographe et sculpteur expressionniste et matiériste français, rattaché au courant de la Nouvelle figuration.

Biographie

Son enfance est marquée par une tuberculose osseuse, l'obligeant à de longs moments d'immobilité. Il étudie à Limoges avant de rejoindre Paris à la Libération. Il découvre alors les peintres contemporains ainsi que la peinture classique au musée du Louvre.

Membre du parti communiste français à partir de 1953, Rebeyrolle rompt avec ce dernier en 1956 lors de l'invasion russe en Hongrie et du fait de la duplicité du parti face à la guerre d'Algérie. À cette occasion, il peint un grand tableau intitulé À bientôt j'espère.

En 1959, à 33 ans, il exécute à Eymoutiers Planchemouton, un grand tableau commandé par le comité de la première Biennale de Paris, pour orner l'escalier du Palais des Beaux-arts. En 1963, il quitte Paris et s'installe à la campagne pour y vivre et y travailler, d'abord dans l'Aube puis en Côte d'Or.

À partir de 1968, il commence un cycle de séries souvent définies par le terme de « politique », que l'on peut énumérer par leurs titres :

  • 1968 : « Guérilleros »
  • 1970 : « Coexistences »
  • 1972 : « Les Prisonniers »
  • 1973 : « Faillite de la Science Bourgeoise »
  • 1975 : « Natures mortes et Pouvoir »
  • 1980-1982 : « Les Évasions manquées »
  • 1983 : « Le Sac de Madame Tellikjian »
  • 1984-1985 : « On dit qu'ils ont la rage »
  • 1986 : « Germinal »
  • 1987 : « Au Royaume des aveugles »
  • 1990-1991 : « Les Panthéons »
  • 1993 : « Splendeur de la Vérité »

Son œuvre, immense, toujours figurative, est marquée par la violence, la rage, la révolte face à l'oppression ou l'engagement politique. Elle est ponctuée de tableaux animaliers et paysagers, ainsi que de tableaux employant des matières collées sur la toile (terre, crin, ferraille...).

Peu médiatisée de son vivant, méconnue du grand public ainsi que de certaines institutions, cette œuvre a néanmoins été appréciée par les philosophes Jean-Paul Sartre ou Michel Foucault ainsi que par certains collectionneurs, tel François Pinault. source

Quelle cote pour l'artiste Paul Rebeyrolle ?

Quoi de plus parlant pour teste le pouls du marché de l'art que de consulter les derniers résultats en vente aux enchères publiques ?

Les œuvres présentées en vente sont nombreuses, plus d'une dizaine le mois passé.

Les tableaux ne trouvent pas systématiquement acquéreurs, à tel point que la moitié de ceux présentés sont restés invendus.

Parmi les ventes, les meilleurs résultats sont obtenus pour des tableaux de grandes dimensions : "Nu sur un lit" est une huile sur toile mesurant 114 x 146,5 cm adjugée 14.000 euros, un peu en dessous de l'estimation fixée à 15.000 / 20.000 euros.

Le marché est donc un peu boudeur avec l'artiste Paul Rebeyrolle et en tout cas timide car les ventes sont souvent réalisées soit en dessous de l'estimation basse ou au mieux à l'estimation basse.

C'est la raison pour laquelle, il est nécessaire d'être prudent sur les estimation des tableaux de Paul Rebeyrolle, afin d'être certain de réaliser la vente.

Paul Rebeyrolle, ensemble de 5 estampes érotiques sur expertisez.com

Si vous possédez un tableau de Paul Rebeyrolle, nos experts estiment gratuitement votre peinture et vous assistent pour toute démarche de sa mise en vente.

Paul Rebeyrolle - expertisez.com

Mots clés: Paul Rebeyrolle


Prochaine vente aux enchères

mercredi 16 octobre 15h

 

 LADISLAS KIJNO

 

Adjugé 7000 euros

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Art Basel Miami, épicentre de l'art contemporain jusqu'à dimanche
Blog
Miami, au sud-est des Etats-Unis, accueille depuis jeudi et jusqu'à dimanche la prestigieuse foire A...