frenes

Giò Pomodoro, sculpture

Giò Pomodoro, sculpture

Giò Pomodoro, sculpture en bronze vendue

Giò Pomodoro (1930-2002)

Lire la suite
Mots-clés :

Gio Pomodoro

Gio Pomodoro

Gio Pomodoro

Né en 1930 à Orciano di Pesaro, le sculpteur italien Giò Pomodoro est mort samedi 22 décembre. Installé à Milan, il avait commencé d’exposer en 1954 à la Galleria Numero de Florence, puis dans des galeries de Venise, Milan et Rome. En 1956, il est invité à la Biennale de Venise, et, en 1959, il participe à la première Documenta de Kassel. Dès lors sculpteur établi, comme son frère Arnoldo, Giò Pomodoro a exposé plus d’une centaine de fois dans des musées européens et américains, notamment à la Tate de Londres et au musée Hirshorn à Washington. La continuité caractérisait son travail abstrait. «Chacune de mes oeuvres est liée à la précédente et à la suivante, même si ce n’est pas de façon linéaire», expliquait-il, divisant sa carrière en quatre moments : «Signes en négatifs» (1953-1959) ; «Surfaces sous tension» (1958-1972) ; «Travaux en pierre» (1970-1980) ; et «OEuvres monumentales en pierre et bronze» (1980-2002). Giò Pomodoro avait réalisé des sculptures dans des lieux publics, comme le Pont des Martyrs, en 1980, pour la ville de Ravenne, ou le Lieu des quatre points cardinaux, en 1991, pour un parc dans la ville médiévale de Taino près de Milan. En 2000, il a reçu pour l’ensemble de sa carrière le Contemporary Sculpture Award de New York. Plusieurs projets monumentaux étaient en cours lorsque Giò Pomodoro s’est éteint à l’âge de 72 ans.

Lire la suite

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir