frenes

Valentin Serov, portrait des Gruzenberg, tableau

Valentin Serov, portrait des Gruzenberg, tableau

Valentin Aleksandrovich Serov, tableau estimé et vendu par Expertisez.com à Miami

Valentin Serov
 
Portrait d’ Oskar and Roza Gruzenberg, 1910
Tempera sur toile, signée en haut à droite
100 x 62 cm
 
Bibliographie : Elizabeth Kridl Valkenier. « Valentin Serov: Portraits of Russia’s Silver Age » (Evanston, Illinois: Northwestern University Press, 2001)
 
 
RECORD MONDIAL POUR L’ARTISTE SEROV ETABLI PAR EXPERTISEZ.COM :
Adjugé 4.100.000 $
Article en anglais à lire : Sensation in Miami
 
 
 
 

Vous possédez un tableau russe de Serov ou encore un dessin de Serov?
 
Si vous possédez un tableau ou un dessin de Valentin Serov, nos experts spécialisés en art russe estiment gratuitement sur internet, de chez vous, sans vous déplacer, votre tableau de Serov. Notre cabinet d'expertise,  en partenariat avec notre bureau américain, organise de nombreuses ventes aux enchères à l'étranger, notamment à Miami, durant le salon prestigieux Art Basel, période où les plus grands collectionneurs du monde sont réunis. Mettons l'accent sur les amateurs russes particulièrement friands des sculptures et tableaux russes, comme en témoigne l'exceptionnel résultat obtenu en 2012 pour la vente de ce tableau de Valentin Serov. 
Lire la suite

Le marché de l’art russe : entre disproportion et disparité

Le marché de l’art russe : entre disproportion et disparité

Alexandre Serov - Record mondial vendu en collaboration avec Expertisez.com

Durant ces vingt dernières années, la Russie a connu des transformations radicales : le passage à l’économie de marché et les privatisations ont mené à la formation de fortunes colossales (les nouveaux riches russes) et à l’émergence d’une classe moyenne à la recherche de placements exotiques. Qu’en est-il de l’art dans un tel contexte ? Sous le régime soviétique, 90 % des œuvres créées étaient achetées par l’État, les galeries n’étaient pas à leur place. À la chute de l’URSS, les prix de l’art ancien atteignant des prix trop élevés, les acheteurs se sont tournés vers l’art contemporain russe et l’art occidental, ce qui a provoqué une surchauffe du marché jusqu’en 2008 et correspond à l’essor économique général de 2000 à 2008. Depuis, les ventes d’art russe connaissent un grand enthousiasme. Néanmoins, depuis la première vente d’art russe organisée par Sotheby’s à Moscou en 1988, malgré son succès, tout se passe aujourd’hui à Londres, où l’on recense quelque 500.000 résidents russes. Le département a cessé en 2012 ses ventes new-yorkaises. Les plus importantes galeries moscovites ont mis la clé sous la porte. Et pourtant, la Russie est l’héritière d’une longue histoire.

Lire la suite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers