frenes

Théodore Rivière, l'éléphant d'Amilcar, bronze

Theodore-Riviere

Théodore Rivière, l'éléphant d'Amilcar, bronze, vente aux enchères mercredi 31 mars

Théodore RIVIERE (1857-1912)

L'éléphant d'Amilcar (Tunis, 1892)

Bronze à patine brun clair richement nuancé.

Tirage d'artiste signé "Théodore Rivière", situé"Tunis",daté "92", dédicacé "Épreuve pour Hayem"

[Charles Hayem (collectionneur, mècène de l'artiste, 1839-1902),

fonte et édition confidentielle de "Siot-Decauville Fondeur, Paris"(cachet)", sur socle en marbre noir de Belgique.

Haut : 25.3 cm, Long : 27.4 cm, Prof : 19 cm _

Salon de 1893 (bronze, appartient à Siot-Decauville)

Estimation : 10.000 / 12.000 euros

Né à Toulouse, Théodore Rivière commence sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse avant de s’inscrire au Beaux-Arts de Paris.

Elève de François Jouffroy, Antonin Mercié et Jean Falguière

Découragé par l’insuccès, il est attiré par l’orient et devient l’un des principaux sculpteurs orientalistes de cette époque.

Le voyage (Afrique du Nord, Amérique du Sud, Extrême Orient) et la littérature le révèle à son art en lui apportant non seulement de nouveaux thèmes d’inspiration mais surtout un style personnel et novateur.

Il se distingue par une sculpture de petit format.

Sa sculpture vaut non seulement par les qualités de vie et de mouvement exprimés mais encore par le raffinement des formes et des matériaux.

Si vous possédez une sculpture de Théodrore Rivière que vous cherchez à vendre, nous vous communiquons gratuitement une estimation en remplissant le formulaire ci-dessous

 

Articles en rapport

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://expertisez.com/

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers