.

Warhol andy, Goethe, sérigraphie

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Andy Warhol, Goethe, sérigraphie vendue

Andy WARHOL (1928 – 1987)

Goethe, 1982

Sérigraphie
96.5 x 96.5 cm (38 x 38 in)
Signé et numéroté /100 en bas à gauche au crayon

Cachet au dos en rouge, © Andy Warhol 1982 Publisher: Edition Schellmann & Kluser, Munchen Denise Rene/Hans Mayer, Dusseldorf.

Editions Schellmann & Kluser, Munich, Germany/New York; Denise Rene/Hans Mayer, Dusseldorf, Germany
Catalogue: Feldman & Schellmann II.273

Notes:

D’après une peinture de Johann Heinrich Wilhelm Tischbein’s 1787-88 représentantGoethe dans la campagne romaine, à la  Städtische Galerie, Franckfort, Allemagne

Retrouvez notre article sur Andy Warhol, absolute pop art

Si vous possédez une oeuvre de Warhol, il n'est pas toujours aisé de s'y retrouver. En effet beaucoup d'oeuvres circulent sur le marché de l'affiche à la sérigraphie, valant quelques centaines d'euros jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'euros. Par ailleurs, le marché étant friand de cet artiste, il existe beaucoup de faux. Il est donc nécessaire de soumettre votre oeuvre à un expert compétent. Nos experts et spécialistes en pop art sont à votre disposition pour vous communiquer une pré expertise et une estimation en ligne. Par la suite, nous sommes en mesure d'authentifier votre estampe ou sérigraphie et vous diriger vers des collectionneurs avertis; bien entendu nous pouvons également vous proposer une vente aux enchères adaptée soit en France, soit à l'étranger. Nous sommes à votre écoute pour optimiser toute démarche de vente.

Retrouvez notre article « Warhol Underground » au Centre Pompidou de Metz

Exposition Warhol à Paris 

Autre sérigraphie d'Andy Warhol :

Andy Warhol estimation et vente

 


Prochaine vente aux enchères

mercredi 20 novembre 15h

 

FRANCIS BACON

Adjugé 8600 euros

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Cote de la Romanée Conti
Blog
Quelle est la cote d'une Romanée Conti ?  Richard Olney : « C’est comme si Dieu nous...