frenes

Maurice Brianchon, estimation et cote

MAURICE-BRIANCHON-1

Maurice Brianchon, quelle cote aujourd'hui ?

Revenons tout d'abord sur quelques éléments biographiquesEn 1917, Maurice Brianchon entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris à l'atelier de Fernand Cormon et en1918 quitte cette école pour suivre l'École nationale supérieure des arts décoratifs les cours de Eugène Édouard Morand, (1853-1930) qui y enseigne depuis 1908. C'est le père de l'écrivain. Il y fait la connaissance de : Roland Oudot, Raymond Legueult, Joseph Inguimberty, François Desnoyer, Jacques Adnet et Kostia Terechkovitch.Maurice Brianchon  expose pour la première fois au Salon d'automne en 1919. Un voyage en Belgique et aux Pays-Bas lui fait découvrir les peintres flamands et hollandais au travers des musées qu'il visite à Bruxelles, Anvers, Bruges et Amsterdam. C'est le temps où il relit les Maîtres d'autrefois de Eugène Fromentin. Il a quitté les Arts décoratifs.

Lire la suite

Tsugouharu Foujita, un style unique

Foujit_20201005-175419_1

Tsugouharu Foujita est un peintre, dessinateur, et graveur japonais né en 1886 à Tokyo. Jusqu’en 1910, il se forme à l’Ecole des beaux-arts de Tokyo, dans laquelle il étudie la peinture occidentale. Trois ans après l’obtention de son diplôme, il déménage à Paris. Rapidement, il fait la connaissance de Pablo Picasso. Les œuvres du peintre cubiste l’entraînent à se tourner vers l’art moderne avant-gardiste. Il installe son atelier à Montparnasse en compagnie de son ami Kawashima, dans lequel il réalise des œuvres mélangeant un style japonais et occidental. Il représente sobrement des occidentaux d’un trait souple noir, rappelant l’encre de Chine. Pour le fond, il utilise des aquarelles ou des peintures à l’huile afin de créer un aspect de transparence. De plus, Foujita se démarque de ses contemporains grâce à ses peintures aux supports en ivoire, matière très utilisée dans l’art oriental. Parallèlement, il commence à réaliser quelques œuvres religieuses.

Lire la suite

Serge Lemoyne, un peintre abstrait québécois

Serge Lemoyne, un peintre abstrait québécois

Serge Lemoyne, un peintre abstrait québécois

 Serge Lemoyne est un peintre québécois né en 1941. En 1958, il intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Montréal. Deux ans plus tard, il se fait renvoyer. Ses études étant interrompues, il participe alors à des happenings et à d’autres évènements artistiques visant à démocratiser l’art.D’abord, Lemoyne peint des toiles abstraites comme la technique mixte Abstract de 1965. Ensuite, il entame sa première série : la Série des constellations avec notamment la technique mixte sur carton From the Cosmos Series de 1966. En 1969, il débute la série Bleu Blanc Rouge. Il s’agit de tableaux à la fois figuratifs et abstraits. En effet, il représente les couleurs de l’équipe de hockey les Canadiens de Montréal (le bleu, le blanc, et le rouge) par des formes indistinctes ou en représentant directement les joueurs à partir de photographies comme dans les acryliques sur toile Dryden ou Le no 10, Lafleur. Il choisit de peindre cette équipe sportive dans son objectif de rendre l’art accessible à tous. En 1978, Lemoyne hérite d’une maison dans laquelle il exposera ses œuvres et organisera des happenings. L’année suivante, il termine la série Bleu Blanc Rouge pour en commencer d’autres. Il entame la Période supplémentaire, dans laquelle les couleurs des Canadiens de Montréal sont représentées par des arches et des triangles. Parallèlement, il débute la série Les Etoiles : il peint des étoiles dont la peinture coule sur la toile aux couleurs de l’équipe de hockey. Tel est le cas de la technique mixte Etoile rouge de 1979. 

Lire la suite
Mots-clés :

Charles-Henri Contencin, le plus grand paysagiste de montagnes

Charles-Henri Contencin, le plus grand paysagiste de montagnes

Charles-Henri Contencin, le plus grand paysagiste de montagnes

            Charles-Henri Contencin est un peintre né en 1898 à Paris. Jeune grimpeur, il appartient au Club alpin français, grâce auquel il fait la connaissance des membres de la Société des peintres de montagne qu’il intègrera en 1929. Il se forme à l’école ABC de dessin, située à Paris. A l’âge de dix-sept ans, il est envoyé au front. A la sortie de la Première Guerre mondiale, il travaille pour une usine d’armement. Ensuite, il intègre un cabinet d’architecture dans lequel il réalise des dessins industriels. Après cela, il réalise des affiches pour la Compagnie des chemins de fer du Nord. Par la suite, il est directeur des ouvrages d’art à la SNCF.

Lire la suite

Basquiat : son succès le conduisant à sa perte

Basquiat

Basquiat : son succès le conduisant à sa perte

            Jean-Michel Basquiat est un peintre et dessinateur né en 1960 à New York. A l’âge de seize ans, il tag régulièrement SAMO sur des galeries, acronyme pour Same old sh*t. Ce graffiti prend de l’ampleur. En 1979, il inscrit SAMO IS DEAD sur les murs du quartier de SoHo pour marquer la fin du tag. Par ailleurs, il peint des toiles associant le néo-expressionnisme et le primitivisme. En 1980, le producteur Glenn O’Brien le présente à Andy Warhol, un artiste qui l’influence beaucoup. En juin de cette même année, Basquiat participe à sa première exposition collective.

Lire la suite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers