.

Georges Washington, trois cavaliers, dessin

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Georges Washington, trois cavaliers, dessin, vente aux enchères mercredi 16 janvier

Georges WASHINGTON (1827-1910) 

Trois cavaliers - Aquarelle - Cachet de l'atelier en bas à droite - 10,3 x 14,7 cm

Estimation : 200 / 300 euros

Né à Marseille en 1827, cet enfant naturel doit  l’insolite choix de son nom à la glorieuse renommée du premier président américain que son père aurait profondément admiré.

Il reçoit aux Beaux-Arts de Paris un enseignement classique, aux côtés de François-Edouard Picot, peintre d’histoire, portraitiste et auteur de nombreux décors monumentaux. Cependant, il va rapidement délaisser cette approche un peu trop contraignante à son goût. A la suite d’une première vague de peintres désireux de découvrir l’Orient depuis la conquête de l’Algérie, Georges Washington s’embarque à Marseille à destination de l’Afrique du Nord. C’est ainsi qu’il va trouver sa principale source d’inspiration : un orient chevaleresque qui n’est pas sans rappeler les vigoureuses interprétations de Delacroix ou Fromentin.

Il participe au Salon des Artistes français à partir de 1857, avec très souvent des œuvres d’inspiration orientaliste : fantasias, chasses, halte de cavaliers dans un oued…
En 1859, il épouse Léonie, la fille du peintre de batailles Félix Philipotteaux.
Il séjourne ensuite au Maroc à la fin des années 1870.

Afin de réaliser un grand panorama d’une scène de bataille avec le peintre Edouard Castres (1838-1902), il se rend, pour des études, en Turquie et dans le Caucase. L’œuvre terminée est présentée au Tsar à Moscou en 1881 et Georges Washington fait le voyage pour l’occasion.

Il termine sa vie en Bretagne, à Douarnenez, qui a inspiré tant de peintres mais qu’il choisira cependant de ne jamais représenter.

Le prix et les estimations de Georges Washington sont obtenus sur demande à 


Prochaine vente aux enchères

mercredi 20 novembre 15h

 

FRANCIS BACON

Adjugé 8600 euros

 

Formulaire Estimation Gratuite Rapide

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

Expertisez Magazine

Chana Orloff, femme sculpteur
Blog
Chana Orloff En 1904, la famille Orloff émigre en Israël, chassée par les pogromes. Six ans plu...