Serge Poliakoff, cote et estimation tableau, gouache

serge-poliakoff-estimation-tableau-dessin

Comment évolue la cote de Serge Poliakoff ?

La cote des tableaux de Serge Poliakoff (huiles sur toile) est plutôt stable depuis une vingtaine d’années, variant de 300.000 € à 900.000 € pour les grands formats, l’adjudication record pour l’artiste ayant dépassé un million d’euros. La valeur des peintures de plus petites dimensions varie, quant à elle, de quelques milliers d’euros à quelques dizaines de milliers d’euros.

Lire la suite

Igor Mitoraj, un sculpteur qui a la cote

mitoraj-cote-estimation

Igor Mitoraj, un sculpteur qui a la cote

Igor Mitoraj, quelle estimation pour ses sculptures ?

Les sculptures de Igor Mitoraj ont indéniablement la cote ! Si vous recherchez à acquérir un bronze de Igor Mitoraj, les premiers prix débutent autour de 1.000 euros pour "Cuirasse II", bronze mesurant 15 cm. Mais l'estimation moyenne tourne autour de 6.000 à 9.000 euros pour un torse "Aesclépios" en bronze.

Lire la suite

Georges Mathieu, hommage inoubliable

georges-mathieu-hommage-inoubliable Georges Mathieu

Georges Mathieu, tableau provenant de la succession d'Eliane Allegret

Tableau acrylique de Georges Mathieu en vente aux enchères

Georges Mathieu

Lire la suite

Estimation, cotation tableau, dessin de Gaston Chaissac

Gaston-Chaissac-cote-et-estimation

Gaston Chaissac (1910-1964)

 La cote de l’artiste Gaston Chaissac est très disparate, selon les sujets et les périodes de son travail.

Lire la suite

Pompon, estimation de la sculpture l'ours blanc

pompon-ours-blanc

Pompon, quelques résultats de vente pour l'Ours blanc

Voici quelques ventes obtenues pour la sculpture "l'ours blanc" de François Pompon récemment : une sculpture en bronze a été adjugée 14.800 euros, numérotée portant le cachet de fondeur Valsuani. Un modèle en porcelaine a été vendu 12.000 euros, portant le cachet de la manufacture de Sèvres.  La plus belle vente a été enregistrée en 2021 pour une fonte datant de 1923, dont les dimensions étaient de 24,8 x 44,3 x 11,4 cm pour un ours en bronze adjugé 205.000 euros, sur une estimation de 150.000 à 200.000 euros correspondant à une précédente estimation de 20213 de 133.000 euros ! Il s'agissait dans ce cas de fonte d'époque, du vivant de l'artiste, arborant la plaque de la fonderie Valsuani et la mention Pompon/1 accompagné d'un historique sans faille qui permet de retracer la pièce jusqu'à l'origine de son acquisition directement auprès de l'artiste.

Lire la suite

Antoine-Louis Barye

antoine-louis-barye-un-sculpteur-incontournable-expertisez

Antoine Louis Barye, sculpteur

Qui était Antoine Louis Barye ?

À l’âge de quinze ans, Barye commença son apprentissage chez un graveur sur métaux. Ainsi s’éveilla la vocation de sculpteur, qu’il confirma en devenant en 1816 l’élève de Bosio. Désirant apprendre le dessin, il entra l’année suivante dans l’atelier de Gros. Si Barye fut, sans conteste, un des plus grands parmi les sculpteurs du XIXe s., son activité de peintre, et plus précisément d’aquarelliste, ne doit pas être négligée. Ses aquarelles représentant des animaux (Louvre) connurent, plus tôt que ses ouvrages de sculpture, la faveur du public. Barye copiait les maîtres au Louvre (Rubens), mais préférait le «  modèle vivant  ». Il dessinait les animaux au Jardin des Plantes ou dans les ménageries de foire, souvent accompagné de Delacroix, qui l’admirait. Il apportait dans ses recherches un soin de dissecteur, s’appliquant à analyser l’animal jusque dans la structure de ses muscles et de son squelette. Ensuite, il relevait ses croquis à l’aide de calques pour exécuter une œuvre aboutie, retouchée à bien des reprises, surchargeant ses aquarelles d’encre de Chine, de gouache, voire de peinture à l’huile. Par ce procédé et par l’esprit qui le suscitait, Barye s’apparente étroitement aux peintres de Barbizon, avec qui il s’associa à partir de 1841. Dans la forêt de Fontainebleau, il peignit les sites, dans lesquels il libéra les bêtes sauvages étudiées en captivité : paysages d’une pâte un peu lourde et opaque quand ils sont peints à l’huile, au contraire lumineux et chatoyants s’ils sont traités à l’aquarelle, et qu’un sentiment romantique dotait parfois d’un aspect tragique amplifié par une facture tourmentée (les Gorges d’Apremont, le Jean de Paris, Orsay). Barye a laissé en outre quelques rares portraits de ses proches : la Fille de l’artiste (Louvre).

Lire la suite

Jean Cocteau, portrait de Rouault

jean-cocteau-estimation-cote-portrait-rouault

Jean Cocteau, dessin vendu

Aquarelle de Jean Cocteau en vente aux enchères

Jean Cocteau  (1889 – 1963)

Lire la suite

Jean Cocteau et la Belle et la Bête

jean-cocteau-estimation-cote

Jean Cocteau

La Belle et la bête ressort en salles le 25 septembre (et en DVD/Blu-ray le 9 octobre), en version restaurée numérisée haute définition. Un travail qui aura duré 3 ans. L’occasion de découvrir ce chef d’oeuvre de Jean Cocteau sur un grand écran avec une image sublime. La copie, qui avait été présentée en avant-première à Cannes Classics, a été revue à partir des indications précises du cinéaste. Le scénario original, classé trésor national, est d’ailleurs exposé au musée des Lettres et manuscrits à Paris du 11 octobre 2013 au 23 février 2014. Il est accompagné du manuscrit autographe du journal de ce film et des photos prises lors du tournage. L’exposition « Jean Cocteau le magnifique-  Les miroirs d’un poète » propose également 150 manuscrits et lettres, ouvrages illustrés et éditions originales, dessins et photographies.

Lire la suite

Philippe Pasqua

philippe-pasqua

Philippe Pasqua, l’insaisissable

Philippe Pasqua s’est imposé au fil d’un itinéraire hors-norme comme l’un des artistes majeurs de sa génération.
Dès le départ, son art impressionne et bouscule les certitudes de celles et ceux qui le côtoient, tel le grand critique Pierre Restany.
Chez Pasqua, le goût du monumental va de pair avec une attirance pour ce qu’il y a de plus vulnérable : les corps et les visages. Avec parfois ces différences stigmatisantes que l’artiste, au travers de sa peinture, reprend à son compte et magnifie : portraits de transsexuels, de trisomiques ou d’aveugles…
Handicaps, différences, obscénité ou sacré : chaque toile est le fruit d’une lutte, d’une tension entre ce qui est montrable et « toléré » et ce qui est socialement refoulé ou occulté.
La peinture de Pasqua, on la reçoit comme un choc physique mais aussi comme une vision à la fois explosive et incisive. L’amplitude des gestes de l’artiste — une danse où alternent brutalité et finesse, transe et lucidité —, commande le format monumental de ses toiles.
Il débute en peignant des sortes de fétiches ou d’énigmatiques silhouettes évoquant le vaudou. Puis, peu à peu, son regard se tourne vers celles et ceux qui l’entourent. Il s’immisce dans les plis et replis de l’intimité des êtres ; va jusqu’au tréfonds de leur être.
En contrepoint à ce travail charnel, il y a ses grands dessins. Le visage ou le corps y devient halo, brume, fumée, trait, vibration. Il ne s’agit plus tant de chair et de matière que de contours esquissés et de textures délicates.
Il y a aussi les « palimpsestes » ; des œuvres sur papier mêlant techniques sérigraphiques, impressions et peinture, où le peintre revient sur ses propres travaux en les maculant de couleurs ou en les redessinant.
Un autre aspect majeur du travail de Pasqua réside dans sa série des « vanités ». La technique employée évoque autant celle des orfèvres du moyen-âge œuvrant à un reliquaire que quelque rituel chamanique. Il recouvre des crânes humains de feuilles d’or ou d’argent. Il peut aussi les gainer de peaux qui sont ensuite tatouées. Vient enfin l’étape délicate où les crânes sont ornés de papillons naturalisés. Ailes déployées aux couleurs iridescentes : la lumière se diffracte à leurs surfaces en un poudroiement coloré ou bien s’abîme dans l’ombre profonde au creux des orbites. Il arrive aussi qu’il fasse couler de la peinture liquide en un flot épais qui vient tout recouvrir et submerger.
Depuis quelques années, l’artiste se rend aussi souvent à Carrare où il sculpte des crânes de plusieurs tonnes qui sont comme des astres massifs rayonnant de force tellurique. À la fonderie, il réalise d’imposantes fontes de bronze qui sont ensuite plongés dans des bains de chrome. Les crânes qui en sortent — humain ou animal, comme celui de l’hippopotame — deviennent semblables à des miroirs : tantôt on ne perçoit que leur aveuglant éclat, tantôt ils disparaissent au profit de ce qu’ils reflètent. Et dès que l’on s’en approche, immanquablement c’est notre propre image qu’on aperçoit.
Sur ce site qui lui est consacré, vous pourrez découvrir toutes les facettes du travail de cet artiste « insaisissable » et inépuisable.
 
 
Si vous possédez un tableau de Philippe Pasqua, qu'il s'agisse d'une oeuvre sur papier ou sur toile, nous vous communiquons gratuitement une estimation en ligne. Nous organisons des ventes d'art moderne et contemporain dans lesquelles nous pouvons inclure à la vente votre tableau de Pasqua. Mais avant toute chose, il est nécessaire que vous connaissiez la valeur de votre tableau : c'est simple et gratuit. Faites estimer votre tableau.
 

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir
 

Lire la suite

Robert Combas

robert-combas-expertisez.com

Quelle est la valeur d'un tableau ou d'un dessin de Robert Combas en vente aux enchères ?

Robert Combas, estimation et cote des oeuvres de Robert Combas en vente aux enchères.

Les prix adjugés oscillent pour les tableaux entre 6.000 et 200.000 euros.

Lire la suite

Gen Paul, femme dans un canapé

gen-paul-femme-dans-un-canapé-estimation-vente

Gen Paul, pastel

Dessin de Gen Paul en vente aux enchères

Gen Paul (1895-1975)

Lire la suite

Gen Paul, Paysage au Moulin Rouge

gen-paul-paysage-au-moulin-rouge-estimation

Gen Paul, gouache

Tableau de Gen Paul en vente aux enchères

Gen Paul (1895-1975)

Lire la suite

Gen Paul, peintre de Paris

gen-paul-expertise

Gen Paul, peintre de Paris

Dans les années 1919-1920, Gen Paul apprend la technique de la gravure auprès d’Eugène Delâtre, qui imprime les eaux-fortes dans son atelier, rue Lepic. Le peintre réalise des petits tableaux, des vues de la Butte, modèles pour des aquatintes dont le tirage dépend du succès de chaque sujet. La plupart non numérotées, elles sont parfois signées Paul Trélade ou Eugène Lautral. A la fin des années 20, pendant sa période expressionniste il grave au burin ses sujets favoris, des musiciens, des maternités, des portraits. Il ne numérote pas toujours ces superbes estampes, et les signe parfois. Vers la fin des années 30, il grave quelques burins, dont des portraits de Céline ; l’un d’eux est reproduit dans “Le Figaro” du 4 décembre 1998, à l’occasion de la mise en vente à Drouot du manuscrit “Normance”, deuxième volume de l’ensemble “Féerie pour une autre fois”, ainsi que celui des “Entretiens avec le professeur Y”, textes écrits dans l’immeuble de la rue Girardon. Après la seconde guerre, Gen Paul réalise un assez grand nombre de lithographies, en noir, en sépia et en couleurs, en petite dimension ou en format jésus, toujours signées et numérotées (ou en E.A.).

Lire la suite

Maurice Savin, un Bonnard de la Drôme

maurice-savin-estimation

Maurice Savin (1894-1973) 

Qui était Maurice Savin ?

La jeunesse du peintre Maurice Savin, d’origine Drômois (Nyons et Dieulefit), tient, du parcours sans faute ; depuis sa scolarité à Valence où son père est médecin, jusqu’à son entrée à l’Ecole des Arts Décoratifs à Paris en 1913. A peine formé, il a rendez-vous avec l’histoire, mobilisé pendant la guerre de 14-18 dans les chasseurs alpins, il est blessée et réformé avec la Croix de Guerre. De nombreux prix, jusqu’à la Légion d’Honneur ponctueront ensuite, une carrière artistique mené avec perspicacité et ténacité.
Dès ses débuts, après la première guerre, Maurice Savin est d’abord peintre. Les expositions se suivent au Salon d’Automne, chez Berthe Weill, aux Tuileries, à la galerie Druet. Peintre il le restera sa vie durant, en menant toutefois, une pratique artistique multi carte, « touche à tout ». Il excellera, dans des registres différents des arts décoratif : avec la céramiques et un passage par la Manufacture de Sèvres, la tapisserie de haute lisse des Gobelins, des décors sculpté sur meuble, la création de médailles commandées par l’Hôtel de la Monnaie, une pratique de la gravure sur bois et de la lithographie parfois associé à des fins publicitaire.
Mais surtout, Maurice Savin se lance dans la décoration murale pour la mairie de Montélimar en 1936. Une première incursion de cette envergure qui reste un coup de maître, qu’il réitérera pour des commandes publiques et quelques rares particuliers privilégiés. De là, sont nées les larges panneaux que les montiliens connaissent si bien, pour être annuellement mise à l’honneur, dans la déambulation du Salon de Peinture de la ville, dans le hall supérieur de l’escalier central. Ce travail spectaculaire, qui fut restaurée, et donc pérennisée avec la mairie, il y a quelque années, est sans doute à compter, parmi les chefs d’œuvre de l’artiste, comme une de ses réalisations les plus ambitieuse et aboutie, et parfaitement représentative de son répertoire. De fait, connu des Montilien par cette fresque, c’est sans nulle doute à Montélimar que la renommée de l’artiste est la plus populaire, la plus vivace.
 
Car il est à déplorer, que l’œuvre de l’artiste, véritable « Bonnard méconnu » reste encore aujourd’hui, trop injustement ignorée du grand public. Certes Savin a été l’ami de contemporain majeurs qui ont soutenu et admiré : Marcel Sauvage, André Salmon, Jacques de Laprade, Pierre Mac Orlan, Pierre Mazards, Florent Fels, Francis Carco, Fosca, Pierre Palué…

De son vivant, malgré sa discrétion légendaire, de Grandes rétrospectives sont organisées au Musée de Valence (1955) et au Palais de la Méditerranée à Nice (1969), tandis que le Musée d’Art Moderne de Paris lui rend un hommage posthume en 1979. Et si quelques monographies sont consacrées à son œuvre, ses admirateurs regrettent, qu’elles ne lui aient pas encore permis de trouver sa juste place, dans l’histoire de l’art du XXième siècle.

Lire la suite

François-Xavier Lalanne,estimation et cote en vente aux enchères

françois-xavier-lalanne-expertisez.com

François Xavier Lalanne, estimation et cote en vente aux enchères

En 1949, François-Xavier Lalanne étudie le dessin, la sculpture et la peinture à Paris, côtoyant notamment Constantin Brancusi, René Magritte et Salvador Dalí. En 1952, il tient à Paris sa première exposition personnelle de peinture.

Lire la suite

François Xavier Lalanne

françois-xavier-lalanne-rhinocéros-expertisez.com

François-Xavier Lalanne

C’est juste après la guerre, en 1945 que François-Xavier Lalanne s’inscrit à l’Académie Julian pour y étudier la peinture. Sa rencontre sur place avec les sculpteurs Constantin Brancusi et François Pompon le détourne de sa première passion et l’oriente vers la sculpture animalière. Se sentant artistiquement plus proche de l’art du XIXe siècle que contemporain, il se rattache lui-même à ce courant. Il rencontre sa future femme Claude en 1956 et décide de travailler avec elle. Leur duo complémentaire ne cessera pas, Claude travaillant sur les végétaux tandis que lui se concentre sur ses moutons, oies, et autres créatures de bronze. Cinquante années de carrière d’une remarquable constance, avec des expositions dans le monde entier et de nombreuses commandes publiques (Manufacture de Sèvres, le Jardin des Halles, la fontaine de la Défense). Les milliers d’oeuvres produites ont séduit bien des collectionneurs, surtout issus du milieu de la mode et l’on peut trouver l’un de ses moutons au centre Pompidou. Alors que la maison d’édition Flammarion célèbre la parution d’une monographie sur le couple en 2008, que François-Xavier Lalanne décède, à l’âge de 81 ans.

Lire la suite

Moïse Kisling

moise-kisling

Moïse Kisling

Moïse Kisling est né le 22 janvier 1891 en Pologne à Cracovie. Il est décédé le 29 avril 1953 à la commune française de Sanary-sur-Mer dans le Var. Il était un peintre franco-polonais de l’École de Paris. Découvrons ensemble sa biographie et ses œuvres.

Lire la suite

Quelle cote pour Albert Marquet ?

albert-marquet-estimation-qui-vente

Albert Marquet, maître du paysage au regard sensible

Albert Marquet (ou Pierre Léopold Albert Marquet) est un peintre français né à Bordeaux le 27 mars 1875, mort à Paris le14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.

Lire la suite

Marcel Wibault

marcel-wibault-estimation-montagne-tableau-paysage

Qui était Marcel Wibault ?

Membre de la Société des Peintres de Montagne depuis 1976, Marcel WIBAULT reste le doyen d’âge, jusqu’à son décès, à Chamonix en février 1998, où il peignait encore quelques jours avant de s’éteindre dans son chalet.
Son œuvre est très abondante : environ 4000 pièces, acquises pour la plupart par des collectionneurs français et étrangers.
Son travail remarquable séduira une très grande clientèle, souvent fidèle, qui lui commandera également des portraits. Parmi ces clients, le Prince Rainier III de Monaco, des notables de la Cour des Pays-Bas…

Lire la suite

Eugène Galien Laloue, peintre de Paris

eugène-galien-laloue-biographie-expertisez-estimation

Qui était Eugène Galien-Laloue ?

Le jeune Eugène Galien Laloue a tout juste 16 ans lorsque son père meurt. Il est l’aîné de neuf garçons et doit arrêter ses études. Sa mère le place alors chez un notaire.

Lire la suite

Henri Manguin, un peintre de la lumière

paysage-a-st-tropez-henri-manguin

Henri Manguin

C’est en 1904 que Henri Manguin découvre Saint-Tropez pour ne plus s’en détacher. Il est frappé par la lumière et la beauté de la végétation. Il loue la ville Demière durant l’été 1905 et de là naitront de nombreuses toiles majeures dans l’œuvre du peintre : l’atmosphère exalte le peintre qui traduit son bonheur par une peinture haute en couleurs, affirmée, intense, expressive.

Lire la suite

Henri Manguin, cote et estimation

henri-manguin-tableau

Henri Manguin, homme plein de joie de vivre, celui qu’Apollinaire surnommait « le peintre voluptueux », est né à Paris en 1874. 

A vingt ans, il est élève de l’Atelier Gustave Moreau à l’Ecole des Beaux-arts de Paris. Il y a là Matisse, Rouault et Marquet. Comme beaucoup, il expose une première fois au Salon des Indépendants, en 1902. Il devient sociétaire du Salon d’Automne auquel il restera fidèle tout au long de sa vie de peintre.En 1905, sa toile « La Sieste » fait partie de la salle du Salon d’Automne qui fût qualifiée, par dérision, de « cage aux fauves ».Manguin découvre le sud de la France, la Provence et Saint-Tropez (il séjourne chez Paul Signac). L’homme, plein de joie de vivre, est séduit par la lumière, s’enthousiasme pour les paysages, et y achète une maison en 1920. Il travaillera à Paris, en 1908, à l’Académie Ranson où il retrouvera notamment Albert Marquet. Il est en quête de paysages, qu’il traite essentiellement à l’aquarelle, et voyage sans cesse en France (Provence, Bretagne, Pays de Loire, etc.) et plus rarement à l’étranger (Suisse, Italie).

Lire la suite

Antoni Tapies, peintre engagé

antoni-tapiès-estimation-artiste

Antoni Tapiès peintre et sculpteur espagnol

Qui était Antoni Tapiès ?

Antoni Tapiès a révolutionné la peinture. Pas tout seul, pas en une seule toile. Mais ce peintre et sculpteur espagnol, mort lundi à 88 ans, a contribué à changer la conception de l’Art. Alors que la conception classique de celui-ci avait toujours estimé, depuis l’esthétique grecque jusqu’à Hegel, que l’Art devait échapper à la matière et au temps, «Antoni Tapiès a forgé son œuvre dans l’un et l’autre», remarque Youssef Ishaghpour, essayiste et auteur de Antoni Tàpies: Oeuvres, écrits, entretiens.

Lire la suite

Hervé Di Rosa, cote et estimation

Hervé dI rOSA

Quelle est la valeur d'un tableau d'Hervé Di Rosa 

Hervé Di Rosa (né à Sète en 1959) est un peintre français contemporain, qui fut avec son frère Richard Di Rosa, François Boisrond, Rémi Blanchard et Robert Combas l’un des principaux artisans du mouvement français de la « Figuration libre », renouveau de la peinture dans les années 1980, une peinture décomplexée empruntant souvent à la BD, au rock et au graffiti.
Il s’installe à Paris en 1978 avec son ami peintre Robert Combas et il entre à l’École nationale supérieure des arts décoratifs.
En 1985, Hervé Di Rosa participe à la Biennale de Paris.

Lire la suite

Philippe Hiquily

philippe-hiquily-estimation

Le sculpteur Philippe Hiquily est décédé à 88 ans en mars 2013.

Né le 27 mars 1925 à Paris, Philippe Hiquily fut l’un des grands sculpteurs français, connu pour son travail sur le métal, aux côtés de Arman et de César. Il utilisait tant le fer, la tôle, le laiton ou l’aluminium. Il expose dès les années 50 auprès de grands noms de l’art américain tels Léo Castelli ou encore Jasper Jones 

Lire la suite

Armand Guillaumin, cote et estimation

armand-guillaumin-paysage

Armand Guillaumin, quelle valeur pour un tableau d'Armand Guillaumin ?

Qui était Armand Guillaumin ?

Jean-Baptiste-Armand Guillaumin, paysagiste français et aquafortiste, naît le 16 février 1841 à Paris. Il passe sa jeunesse à Moulins-sur-Allier. A l’âge de 17 ans, il s’installe chez son oncle à Paris et commence sa formation d’employé de commerce. Pendant son temps libre et ses soirées, Jean-Baptiste-Armand Guillaumin prend des cours de dessin chez le sculpteur Louis Denis Caillouette (1791 – 1868). A partir de 1860, il a un poste fixe à la direction de la société française de chemins de fer. Il fréquente l’Académie Suisse à partir de l’année suivante. Il entretient des contacts avec Paul Cézanne (1839 – 1906) et Camille Pissaro (1830 – 1903).

Lire la suite

Pierre Ambrogiani, quelle est la valeur de ses peintures?

pierre-ambrogiani-estimation-expertise Pierre Ambrogiani

Pierre Ambrogiani, cotation et estimation de ses tableaux

Pierre Ambrogiani, un peintre corse fidèle aux couleurs du Sud.

Lire la suite

Marie Laurencin, jeune fille au noeud rose

marie-laurencin-vente-jeune-fille-au-noeud-rose

Marie Laurencin, dessin vendu

Dessin de Marie Laurencin en vente aux enchères

Marie Laurencin (1885 – 1956)

Lire la suite

Marie Laurencin, femme peintre

marie-laurencin-estimation

Marie Laurencin

Son style particulièrement poétique de couleurs fluides et douces, une simplification croissante de la composition, une prédilection pour certaines formes féminines allongées et gracieuses lui permettront bientôt d’occuper une place privilégiée au coeur du Paris mondain des années vingt.

Lire la suite

Alexandre Roubtzoff, peintre orientaliste russe

Roubtzoff-cote-et-estimation

Alexandre Roubtzoff

Alexandre Roubtzoff est également connu sous le nom de Aleksandr Rubcov 

Lire la suite

Georges Jouve, objets décoratifs et rituels

georges-jouve-vase-expertisez

Georges Jouve, entre rigueur et imaginaire

Qui était Georges Jouve ?

Georges Jouve a célébré à travers de nombreuses oeuvres, un art original dont la particularité réside en un subtil équilibre entre la rigeur et l’imaginaire.

Lire la suite

Maximilien Luce

maximilien-luce-expertise

Maximilien Luce

L'œuvre de Maximilien Luce a reçu la double influence :

Lire la suite

Emile Gilioli

emile-gilioli-estimation

Émile Gilioli, un artiste hors du commun

Emile Gilioli est l’un des chefs de file de la sculpture abstraite d’après-guerre, aux côtés de Brancusi et de Arp. Comme beaucoup de ses pairs, il s’inscrit dans le mouvement de la tapisserie de peintres abstraits.

Lire la suite

Georges Lucien Guyot, sculpteur animalier amoureux des félins

georges-lucien-guyot-sculpteur-animalier-expertisez.com-estimation

Georges Lucien GUYOT (1885-1973)

Quelle est la cote de Georges Lucien Guyot sur le marché de l’art ?

Lire la suite

Henri Barnoin, l'arrivée des pêcheurs

henri-barnoin-l'arrivée-des-pêcheurs-vente

Henri Barnoin, tableau

Tableau d'Henri Barnoin en vente aux enchères

Henri Barnoin (1882 – 1940)

Lire la suite

Henri Barnoin

henri-barnoin-estimation-vente-expertisez

Qui était Henri Barnoin ?

Victor Giffard photographe et correspondant de presse l’écrit dans ses médaillons d’artistes : ” Henri Barnoin comme tant d’autres séduit et charmé a fait de la Bretagne sa terre d’élection. Des rochers de Saint-Guénolé aux chapelles du Faouet, de Saint-Michel de Quimperlé aux tours de Saint-Corentin, de la baie de Douarnenez à la Ville Close de Concarneau, dans tous les coins de Cornouaille il a planté son chevalet. Travailleur infatigable, il est partout le pinceau à la main… Vêtu de toile bleue, béret en tête, il peint avec entrain, avec fougue… Les tons harmonieux et vibrants d’une palette distinguée sont chez lui au service d’une vision personnelle… »

Lire la suite

Claude Venard, composition abstraite

claude-venard-composition-vente

Claude Vénard en vente aux enchères

Composition Abstraite

Lire la suite

Maurice Prost, sculpteur animalier

maurice-prost

Maurice Prost, sculpteur animalier

Maurice Prost a réalisé ses sculptures animalières les plus célèbres dans les années 20 et 30, beaucoup représentant des fauves et des animaux exotiques. L’exposition présentée au musée de Vernon, organisée conjointement avec le musée de Brunoy, présente des sculptures, mais aussi de nombreux dessins de l’artiste.

Lire la suite

Maria Helena Vieira da Silva, frontière entre la figuration et l'abstraction

mlaria-helena-vieira-da-silva-estimation-artiste

Maria Helena Vieira da Silva 

Qui était Maria Helena Vieira da Silva ?

Artiste peintre (1908-1992) 

Née à Lisbonne en 1908, l’artiste portugaise Maria Helena Vieira da Silva s’est exilée en France dès 1928 où elle a été une des fondatrices de l’école de Paris. En 1930, elle épouse le peintre hongrois Arpad Szenes (mort en 1985). D’abord figurative, au milieu des années 1930, Maria Helena Vieira da Silva ébauche son style en forme de patchwork qui la rendra mondialement célèbre. En 1938, elle accueille dans son atelier parisien le jeune peintres, Nicolas de Staël. C’est dans les années 1950 qu’elle se positionne comme un peintre de premier plan. Elle est morte à paris en 1992. 

« Ses toiles reflètent son goût pour les surfaces divisées baignant, surtout à partir des années 1970, dans la lumière si caractéristique du Portugal. (…) Souvent à la frontière entre figuration et abstraction, le monde de cette artiste en quête d’infini est construit à partir d’unités colorées et de lignes qui s’enchevêtrent en créant des espaces labyrinthiques. On pense parfois à Lisbonne, sa ville natale, même si elle y a fort peu vécu. » (extrait de Portugal, Hachette, 2002)

Elle a illustré de nombreux livres, des œuvres littéraires comme des livres pour enfants.

Une fondation inaugure à Lisbonne en 1994 un musée Arpad Szenes-Vieira da Silva qui dépend du Comité Arpad Szenes- Vieira da Silva dont le siège est à Paris (34, rue de l’Abbé Carton –75014 Paris - tél/fax : (33 1) 45 42 23 06).

En France, le musée de Dijon possède la plus importante collection publique d'œuvres de l'artiste (une centaine de toiles).
 
 

Retrouvez nos articles :

Maria Vieira da Silva, quelques résultats de vente

Lire la suite

Maria Vieira da Silva, quelques résultats de vente

maria-vieira-da-silva-estimation-expertisez

Qui était Maria Helena Vieira da Silva ?

Parfois mal orthographié comme Maria Elena. Née à Lisbonne le 13 juin 1908 et morte à Paris le6 mars 1992, est une artiste peintre portugaise appartenant à l'École de Paris.

Lire la suite

Mai Thu, estimation et cote des tableaux

MaiThu-estimation-et-cote-1

Mai Trung Thu

Le peintre vietnamien Mai Trung Thu (10 novembre 1906-10 octobre 1980) est connu depuis la fin des années cinquante, grâce à ses représentations d’enfants, peintes à la gouache sur soie. Ces œuvres, largement diffusées par des reproductions ont contribué à la connaissance de la vie traditionnelle vietnamienne, aussi bien en temps de paix que dans la tourmente de la guerre du Vietnam. Cinéaste et photographe amateur, c’est aussi un musicien qui exprimera cette passion au travers de toutes les époques de sa peinture.

Lire la suite

Alfred Manessier, estimation et cotation tableau

alfred-manessier-estimation-tableau

Quelle est la cote d'Alfred Manessier?

Faites estimer en ligne gratuitement votre tableau, dessin ou lithographie d'Alfred Manessier par nos experts

Lire la suite

Nicolas de Stael, Composition 1949

nicolas-de-staël-composition-1949

Nicolas de Staël

Lithographie de Nicolas de Staël en vente aux enchères

Nicolas de Staël

Lire la suite

Picasso les céramiques

cruchon-picasso

Pablo Picasso - Les céramiques

Picasso visite, en 1946, avec Françoise Gilot Poteries- Fleurs – Parfums, l’exposition annuelle de Vallauris et effectue ses premiers essais chez Suzanne et Georges Ramié (atelier Madoura). De retour, l’année suivante, avec plusieurs dessins et projets, Picasso commence ses premières créations. Séduit par la « ville aux cent potiers », Picasso s’y installe de 1948 à 1955, dans une villa sur les collines : son activité créatrice se répartit, alors, entre son atelier du Fournas où il crée de nombreuses sculptures et l’atelier Madoura pour les céramiques.

Lire la suite

Steph Simon

steph-simon-design

 Steph Simon

La Galerie Down Town a acquis les archives de Steph Simon qui diffusa, dans les années 50, le nec plus ultra du design. En tête, Perriand et Prouvé.

Lire la suite

Fabres y Costa Antonio Maria, cotation et estimation des tableaux

Fabres-y-costa

Antonio Maria Fabrés y Costa

Antonio Maria Fabres y Costa (1854–1936) dit Antonio Fabrés, quelle valeur pour ses dessins ou tableaux, quelle cotation attribuer?

Lire la suite

Alexandre Orloff, artiste russe

alexandre-orloff-estimation-tableau

Alexandre Orloff

Alexandre Orloff est un peintre d’origine russe, né à Rodome en Pologne (selon d’autres sources – à Saint-Pétersbourg) en 1899, mort àprès de Paris, en 1979.

Lire la suite

Pierre Brette, un témoignage normand

pierre-brette-expertisez-estimation-tableau

Pierre Brette, peintre officiel de la Marine

Peintre officiel de la Marine, est né à Brest en 1905 et mort à Granville en 1961.

Lire la suite

Paul Lengellé et les avions

paul-lengellé-hydravion-gouache-expertisez

Qui était Paul Lengellé ?

Paul Lengellé, né le 1er mars 1908 à Paris, mort le 18 décembre 1993, est un peintre et illustrateur français.

Lire la suite

Alberto Giacometti, cote et estimation

alberto-giacometti-expertisez-estimation

Alberto Giacometti, cote et estimation de ses oeuvres

Si vous souhaitez acquérir une sculpture de Giacometti, les prix s'étirent de 150.000 euros à plus de 10 millions d'euros obtenus récemment pour Femme de Venise II, sculpture en bronze doré de 47 cm.

Lire la suite

Marcel Leprin

marcel-leprin-estimation-expertisez-tableau

Qui était Marcel Leprin ?

Marcel Leprin est né à Cannes en 1891 mais a surtout vécu à Marseille, très vite livré à lui-même, mi-aventurier mi-bohème. Il a une trentaine d’années quand il commence à peindre sur le vieux port. Après la guerre, il rejoint Paris et erre sur la Butte depuis plusieurs jours, sans espoir ni argent, quand Achille Depoilly, serrurier rue Chevalier-de-la-Barre, le remarque sur un banc de la place du Tertre, affamé et engourdi par le froid, un samedi soir neigeux… Il l’invite à le suivre et à se réfugier chez La Mère Catherine, où il se rend avec sa femme et des amis. Un bol de bouillon gras, un bœuf gros sel et une bouteille de vin rouge réconfortent le méridional qui se confie  » Je suis peintre. Ayant entendu parler de Montmartre par un compatriote, le sculpteur Verdilhan, dont le frère, Mathieu, peintre également et mort avant la guerre avait vécu ici, j’ai eu envie de travailler sur la Butte. Mais la malchance m’a terrassé. Je n’ai plus rien « . André Utter dînait ce soir-là avec ses amis. Il écoute l’inconnu et fait aussitôt circuler un chapeau pour recueillir les oboles, trouve un hôtel à l’infortuné et le lendemain lui apporte de la toile et des couleurs… Jean Vertex, qui relate les faits dit précisément :  » A la table voisine, une douzaine d’artistes réunis autour d’Utter écoutaient la confession « . Il avance l’idée des apôtres réunis au temple de Mère Catherine ! Il est vrai qu’André Utter, châtelain de Saint-Bernard reçoit tout Montmartre le soir rue Cortot…
Reverdy le sait, il vit en dessous de chez lui. Il est excédé par le tapage nocturne et par les perpétuelles vexations qu’il subit le jour. N’y tenant plus, un soir de mars à 22 heures, il tirera deux coups de revolver dans la fenêtre de l’atelier de Utter en lui criant  » Bientôt ce ne sera plus dans la fenêtre mais sur vous que je viserai, à la tête ! « . Convoqué au commissariat, Pierre Reverdy, 35 ans, correcteur d’imprimerie, niera les menaces. A l’écart des revolvers et des projecteurs, sans témoins, Alphonse Quizet aidera bien plus le Marseillais. Marcel Leprin était un  » pur  » ; l’argent n’est que  » Vil métal  » à ses yeux. Il refusait l’idée d’en posséder ainsi que tout autre travail pour en gagner… A la même époque, au théâtre de l’Œuvre, André Breton provoquait la salle de son annonce grinçante :  » Honneur, honneur à l’argent ; l’homme qui a de l’argent est un homme honorable.  »
 

Tableau de Marcel Leprin vendu sur Expertisez : Marcel Leprin, jeune femme, dessin au crayon et gouache

 

Estimation, expertise et vente de tableaux et dessins de Marcel Leprin

Si vous possédez un tableau de Marcel Leprin, nos experts en tableaux modernes vous communiquent gratuitement une estimation en ligne. L'évaluation des tableaux est gracieuse et sans engagement de votre part. Nos spécialistes vous conseillent pour toute démarche de vente, d'assurance ou de partage.
 
 

Lire la suite

Thomas Couture

thomas-couture-estimation

Thomas Couture

Peintre de style académique né à Senlis en 1815 et décédé à Villiers-le-Bel en 1879, inhumé au cimetière Père Lachaise (division 4). Il reste la personnalité la plus marquante du courant de l’Eclectisme qui se développe en France avec la Monarchie de Juillet (1830-48). Il constitue son style avec des procédés et des formules observés chez les maîtres anciens comme Titien et Van Dyck (empâtements et couleurs lumineuses). * Aujourd’hui connu pour sa célèbre composition  »Les Romains de la décadence » (Musée d’Orsay) et pour avoir été le professeur d’Édouard Manet qui fréquentera son atelier pendant six ans et demi, ce qui ne lasse pas d’étonner si l’on sait les conflits incessants entre Manet et Couture et si l’on se rappelle que dès ses premiers jours à l’atelier, Manet disait :  »Je ne sais pas pourquoi je suis ici; quand j’arrive à l’atelier, il me semble que j’entre dans une tombe  » (rapporté par Paul Jamot, dans son article  »« Manet » » – Revue de Paris, 1932). * À 11 ans il déménage avec sa famille pour Paris où il étudiera à l’École des Arts et Métiers puis a l’École des Beaux-Arts. En 1830 il entre dans l’atelier d’Antoine Gros puis de Paul Delaroche. Tout au long de sa vie il forma de futures lumières comme Édouard Manet et Pierre Puvis de Chavannes. Alors qu’un éditeur lui proposa d’écrire une autobiographie, Thomas Couture répondit par ces mots :  »La biographie est l’exaltation de la personnalité… et la personnalité est le fléau de notre époque. »

Lire la suite

Suzanne Valadon

suzanne-valadon-estimation-cote-expertisez

Qui était Suzanne Valadon ?

Suzanne Valadon rencontre Puvis de Chavannes, peintre officiel, depuis longtemps établi et couvert de commandes monumentales. Elle pose ainsi pour la préparation du Bois sacré, cher aux Arts et aux Muses, grande décoration que celui-ci réalisa entre 1884 et 1891 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. Elle racontera par la suite au critique d’art Adolphe Tabarant : « la journée terminée, souvent nous rentrions à pied de Neuilly jusqu’à la Place Pigalle. Une course ! Alors tout au long du chemin, il ne cessait de parler… Il parlait, parlait doucement, lentement sans s’arrêter, bavardant de choses et d’autres. Il était curieux comme une femme. Je l’écoutais marchant auprès de lui sans placer un mot. » Modèle attentif, respectueux du maître, elle devient sa maîtresse. Aussi confie-t-elle son fils aux bons soins de la grand-mère. De santé fragile, le petit Maurice est pris de convulsions, se montre irritable, mais souffre avant tout de l’absence de sa mère.

Lire la suite

Michel Jouenne

Michel Jouenne

Michel Jouenne et les paysages irisés de soleil

Ce n’est pas le regard qui s’empare des images, mais celles-ci qui s’emparent du regard». (Kafka)

Lire la suite

Michel Jouenne, paysage de Camargue

michel-jouenne-paysage-camargue-vente-estimation

Michel Jouenne, tableau vendu en vente aux enchères publiques

Michel Jouenne (né en 1933)

Lire la suite

Etienne Martin, Demeure XI, sculpture en bronze

etienne-martin-demeure-XI-bronze-expertisez.com

Etienne-Martin, importante sculpture en bronze

Etienne-Martin (1913-1995)

Lire la suite

François Stahly

François STAHLY 

Fils d’un père italien et d’une mère allemande, François Stahly passe de 1912 à 1931 sa jeunesse en Suisse, à Lugano, Wintherthour et Zurich. Il fait dans une imprimerie son apprentissage de lithographe, fréquente dès 1926 la Kunstgewerbeschule de Winterthour où sont enseignés les principes du Bauhaus et l’Ecole des Beaux-Arts de Zurich.

Lire la suite

Auguste Caïn

auguste-caïn-estimation

Auguste Cain

Auguste Caïn, fils d’un boucher, travaille plusieurs années comme apprenti avec son père. Puis il s’initie à la sculpture dans l’atelier d’Alexandre Guionnet, sculpteur sur bois, puis de François Rude (1784-1855). Il fréquente régulièrement le Jardin des Plantes à Paris pour dessiner sur le vif des attitudes de fauves qui lui serviront plus tard de modèles.

Lire la suite
Mots-clés :

Max Moreau et la Tunisie

max-moreau-tunisie-expertisez-estimation

Max Moreau et La Tunisie

En 1929, le premier de ses cinq séjours en Tunisie, est un véritable « éblouissement ». Il se met très vite au travail… et sur deux fronts. D’une part, le portrait, de l’autre, la peinture sur le motif de scènes indigènes.

Lire la suite

Lado Goudiachvilli

Lado Goudiachvilli

Qui était Lado Goudiachvilli ?

Lado Goudiachvilli, est né le 18 mars 1896 à Tbilissi il y meurt en 1980.

Lire la suite

Arno Breker, cote et estimation sculptures

Arno-Breker-estimation-et-cote

Arno Breker, expertise et estimation

Voici quelques éléments sur la vie de l'artiste Arno Breker

Arno Breker (né le 19 juillet 1900 à Elberfeld et mort le 13 février 1991 à Dusseldorf) est le fils d’un sculpteur, Arnold Breker. Il s’est donc également intéressé à l’art, et plus particulièrement aux sculptures. Afin de reprendre la direction de l’entreprise familiale, il suit des études à l’école d’art décoratif d’Elberfeld entre 1916 et 1920 et entre 1920 et 1925, il poursuit ses études à la Kunstakadémie de Düsseldorf.

Lire la suite

André Marfaing

andre-marfaing-atelier

Qui est André Marfaing ?

André Marfaing est un peintre français non figuratif. Pour lui, il ne s’agit pas de représenter la réalité naturelle mais de débarrasser la peinture du poids représentatif, de dépasser le tangible pour matérialiser l’implicite, avec un minimum de moyens.

Lire la suite

Henri Jean Pontoy

henri-pontoy-expertisez-vente

Henri-Jean Pontoy 

Henri-Jean Pontoy est un peintre Orientaliste né à Reims en 1888, mort en 1968.

Lire la suite

Victor Charreton, quelle valeur des tableaux sur le marché de l'art ?

victor-charreton-estimation-artiste

Victor Charreton (1864-1936) est un peintre français.

Issu d’une famille aisée, Victor Charreton s’intéresse rapidement à la peinture et la poésie. Il étudie à l’Ecole de droit, ce qui le conduit à être avoué à la Cour d’appel de Lyon. Mais en 1902, il abandonne le droit pour vivre de la peinture.

Lire la suite

Francis Bott, abstraction

francis-bott-estimation-expertisez-vente

Qui était Francis Bott ?

À l’instar de sa vie, la carrière artistique de Francis Bott est également marquée par les changements et l’instabilité : dans les années 1930, alors qu’il commence dans le style de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit), ses relations avec Max Ernst et son amitié avec Francis Picabia, ainsi que son intérêt pour Salvador Dalí dans les années quarante, le mettent directement sur la voie du surréalisme. En 1948, Francis Bott se tourne vers l’abstraction qui est, selon ses propres termes, « le nouveau langage universel de l’art d’avant-garde. » Sa rencontre avec Alix de Rothschild en 1952 contribue fortement à sa reconnaissance artistique ; elle lui achète un premier tableau et lui accorde une bourse d’une année. Il acquiert ainsi durant les années 1950 et 1960 un mode d’expression personnel qui consiste à appliquer des couleurs à la spatule, notamment le célèbre bleu de Bott (Bott-Blau). Il en résulte une œuvre autonome qui associe des thèmes abstraits et des couleurs fortes. Ce sont-là ses œuvres les plus convaincantes. La reconnaissance artistique de Francis Bott s’affirme. Durant l’été 1962, il est chargé de cours invité à l’Institut des Beaux-Arts de Hambourg. Depuis le début des années 1960, ses travaux sont exposés dans de nombreuses galeries d’Europe. Dans sa dernière phase de création qui commence dans les années 1970 et témoigne à partir de 1976 environ d’un retour à ses racines surréalistes, Bott reprend ses formes d’expression éruptives ; ses toiles et ses gouaches sont maintenant des « constructions » spatiales. Elles deviennent moins hermétiques, font de nouveau une place aux représentations de formes humaines et reflètent la sérénité de l’âge. Francis Bott lui-même voit, à la fin de sa vie, ses travaux abstraits et surréalistes comme une œuvre homogène, comme la synthèse du travail de toute une vie.
Bibliographie

Lire la suite
Mots-clés :

Bombois Camille, un maître de l'art Naïf

camille-bombois-cote-et-estimaiton-expertisez

Camille Bombois, maître de l'art naïf

Camille Bombois fut tour à tour gardien de troupeaux, valet de ferme, hercule de foire, terrassier, typographe, avant de pouvoir, à partir de 1922, se consacrer entièrement à la peinture.

Lire la suite

Maurice Girardin, collectionneur

maurice-girardin-collection-vente-expertisez

Maurice Girardin

Maurice Girardin est né en 1884 au sein d’une modeste famille. Son père tenait une boucherie.

Lire la suite

Sydney Rough Thompson, peintre de la lumière

sydney-rough-thompson-estimation-biographie

Qui était Sydney Rough Thompson ? 

Venus à Concarneau des quatre coins du monde, dès la fin du 19ème siècle, les peintres ont eu le coup de foudre pour ce village de pêcheurs et ses chaloupes sardinières évoluant au pied des remparts de la Ville Close. Comme le néo-Zélandais Sydney Thompson, arrivé en 1902, certains s’y sont installés à demeure. Son oeuvre, l’une des plus appréciées aujourd’hui, est peu visible tant les collectionneurs se disputent les toiles. Avec patience et persévérance, aidée par son amie Mimi Tallec, la fille du peintre, Annette Thompson a entrepris de répertorier l’ensemble des peintures de son père, décédé en 1973 à l’âge de 96 ans. Exécutées directement sur le motif, ces toiles et aquarelles représentent un ensemble important et sont dispersées dans le monde entier. A ce jour, quelques 1700 d’entre elles ont été répertoriées. Plus de 500 concernent le port de Concarneau. Sydney Lough Thompson a vécu plus d’une trentaine d’années dans notre ville, ses 3 enfants y sont nés. Il est l’un des fleurons de ce qu’il est convenu d’appeler "Le groupe de Concarneau" . Sensible à la luminosité de la baie, il a su rendre toute la subtilité de ses effets sur les paysages et les hommes avec une liberté de touche et une palette somptueuse. Si la partie concernant Concarneau est connue, celle réalisée dans les Alpes Maritimes, à Tourette-sur-Loup et Saint-Jeannet, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande reste à découvrir pour ses nombreux admirateurs. Madame Thompson a bien voulu me confier ses archives. C’est avec enthousiasme que je me suis lancé dans la réalisation de cette vidéo de 52 minutes avec la participation de ceux qui ont connu le peintre. Madame Thompson a accepté d’y raconter quelques souvenirs. C’était aussi, pour moi, une occasion unique de conserver la mémoire encore vivante de ce qui fut une époque exceptionnelle pour notre ville.

Lire la suite

Frank Will, le moulin, aquarelle

frank-will-le-moulin-aquarelle-expertisez

FRANK WILL (1900-1951), aquarelle

Aquarelle de Frank Will en vente aux enchères

Frank Will (1900-1951)

Lire la suite

Frank Will

frank-will-estimation-tableau-expertisez

Qui était Frank Will ?

Fils du peintre Franck Boggs dont il fut l’élève, Frank Will abandonne des études d’architecture pour se consacrer à la peinture.

Lire la suite

Fausto Zonaro

fausto-zonaro-estimation-vente-expertisez

Qui était Fausto Zonaro ?

Né en 1854 à Masi, dépendant de Padova, Fausto Zonaro a commencé sa carrière professionnelle en tant qu’apprenti maçon. Son don pour l’art qui apparut à un jeune âge ne l’a pas empêché de se battre pour survivre économiquement. Après ses travaux de dessins à Lendinara, il poursuivra sa vie artistique pendant quelques temps à l’Accademia Cignora à Verona. Plus tard, il sera diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Rome. Exposant ses tableaux en Italie dans les années 1800, l’artiste s’est aussi rendu à Paris où il loua un atelier au 36ème Boulevard à Cilehy.

Lire la suite

Frank Myers Boggs

frank-myers-boggs-estimation-expertisez

Frank Myers Boggs 

Frank Myers Boggs voit le jour à Springfield, Ohio, le 6 Décembre 1855. C’était un peintre, aquarelliste et graveur. Boggs est un peintre américain expatrié de l’école française.

Lire la suite

Georges Stein

georges-stein-estimation-cote-expertisez

Georges Stein 

Peintre spécialiste des vues de Paris, Georges Stein a parfaitement su retranscrire l’ambiance de la Belle époque dans ses tableaux. Il a représenté les endroits emblématiques de la Capitale : la Madeleine, les Champs-élysées, la Tour Saint- Jacques, l’Ile de la Cité, et surtout les grands boulevards. Georges Stein a également dépeint la société des années 1900 à travers différentes vues des quartiers de Nice et de Londres. Il a exposé à la Société des Artistes Français. Le Musée Carnavalet à Paris conserve certaines de ses oeuvres.

Lire la suite

Antony Serres

antony-serres-estimation-vente-expertisez

 Antony Serres

Parmi les principales toiles de l'artiste Antony Serres, nous citerons : Jésus devant Caïphe, 1859 ; Clytie abandonnée, 1865 ; au musée du Havre ;Procession de la couronne d’épines, 1865, à Londres, galerie Cooper ; L’école buissonnière, 1864, à Anvers ; Le corps de Charles le Téméraire à Nancy, 1866 à M. le sénateur Dauphinot ;Libation au dieu des jardins, 1866 au duc de Trévise ; Jugement de Jeanne d’Arc, 1867, au musée de Bx ; Tympanistria, donné par l’Etat au musée de Bx ; Le retour inattendu L’amour et la volupté, 1868 à M. Quinet de Rouen ; Louis XI et l’oiseleur, 1869,  à M. Jonathan Holden, à Reims ; Les fugitifs , invasion des Barbares dans l’empire romain, 1870 , à M. Coquet de Reims ; La siesta, 1870 à M. Lhumi ; Les enfants du village, 1874 , à M. Ostoroch ; Les hérétiques au XVe s., 1877, galerie de Lisbonne ; Un bouffon, 1878, Le renoncement, 1879 ; Le cantique, 1880 ; à la Société des amis des arts à Rouen ; Allégorie, 1881.

Lire la suite

Jean-Baptiste Durand-Brager

jean-baptiste-durand-brager-estimation-biographie-expertisez

Qui était Jean Baptise Durand-Brager ?

Elève d’Eugène Isabey, il est trés surprenant que Jean Baptise Brager n’ait jamais été nommé peintre officiel.

Lire la suite

Le sujet de la Cueillette des roses par Rudolf Ernst

rudolf-ernst-tableau-estimation-expertisez

Rudolf Ernst

Le sujet de la Cueillette des roses a été traité à de nombreuses reprises par le peintre Rudolf Ernst, offrant des variantes dans les jeux de regards, la position des femmes ou la poterie contenant les roses. Ses compositions sont agencées de telle sorte que les éléments de décoration les plus disparates produisent ensemble un fort effet d’authenticité. Par la subtile retranscription de la distribution traditionnelle de la lumière, et la diversité des matériaux décrits, Rudolf Ersnt apparaît comme un exemple significatif de ce courant de la peinture orientaliste, qui s’attachait surtout à retranscrire l’ambiance exotique par l’abondance des objets artisanaux.

Lire la suite

André Arbus

andre-arbus-cote-estimation-expertise André Arbus

André Arbus

André Arbus, né à Toulouse le 17 novembre 1903, appartient à une vieille famille d’ébénistes toulousains. Il passe par l’École des Beaux Arts de Toulouse et dès 1925 il participe à l’Exposition Internationale, puis régulièrement, aux Salons des Artistes Décorateurs et d’Automne.

Lire la suite

Victor Huguet

victor-huguet-expertisez-tableau-estimation

Victor HUGUET (1835-1902)

 Il fut élève d’Emile Loubon aux Beaux-Arts de Marseille puis d’Eugène Fromentin à Paris. A 17 ans, en 1852 il voyage en Egypte puis en 1853 en Crimée en compagnie du peintre de marine Durand Brager. Sous l’influence de ce dernier il s’oriente vers la peinture orientaliste et visite l’Algérie, la Libye, l’Egypte et l’Empire Ottoman. Il expose aux Salons de Marseille et de Paris dès 1859 puis à la Société des Peintres Orientalistes Français. Il excelle aussi dans la peinture de chevaux. A mesure que les années passent sa technique devient de plus en plus impressionniste. Ses œuvres, d’excellente facture, ne sont en général pas datées.

Lire la suite

Anton Melbye, peintre danois

anton-melbye-expertisez-vente-estimation

Anton MELBYE (1818-1865)

Danois. Le métier de son père, employé des douanes royales danoises, lui permet de côtoyer les bateaux et les ports au cours de son enfance. Mais une grave myopie l’empêche de devenir marin. Il sera peintre de marine. Il étudie auprès de Eckersberg, peintre de marine danois. Remarqué par le roi Christian VIII il effectue plusieurs voyages d’études sur les vaisseaux de la marine d’état. Il effectuera un voyage vers le Maroc en 1844. Il expose au Salon de Paris en 1848 puis s’installe en France. Il fait un nouveau voyage en 1853 pour Constantinople comme attaché d’ambassade et peintre auprès du Sultan. Il se lie avec Camille Pissaro qui devient son protégé. Ce dernier l’assiste parfois dans la réalisation de certaines de ses toiles pour les ciels en particulier.

Lire la suite

Georges Jeannin, peintre de fleurs

georges-jeannin-tableau-expertise-estimation-vente

Georges Jeannin

Peintre de fleurs et de natures mortes, Georges Jeannin se forma en travaillant dès l’age de vingt ans chez un industriel, pour lequel il réalisait des peintures décoratives. Il fut également l’élève de Vincelet. En 1868, Jeannin débuta au Salon des Artistes Français, et depuis cette date il y figura régulièrement jusqu’à sa mort en 1925. Il obtint une Mention honorable en 1876 pour Provision de fleurs, qui fut achetée par la Princesse Mathilde, et devint Sociétaire des Artistes Français en 1878. Il reçu une Médaille de troisième classe la même année. Le succès ne tardant pas à venir, sa Charretée de fleurs” exposée en1879 fut acquise par l’Etat pour le Musée du Luxembourg. En 1880, l’Etat lui achète à nouveauEmbarquement de fleurs pour ce même Musée. En 1882, son tableau Un jour de fête est acquis par la ville de Paris pour l’Hôtel de Ville. Très apprécié des critiques et de tous, il obtint une Médaille de deuxième classeen 1888, une Médaille de bronze en 1889 au cours de l’Exposition Universelle, et une Médaille d’argent en 1900 pour l’Exposition Universelle suivante. Nommé Chevalier de La Légion d’Honneur en 1903, il était président de la Société des Peintres de Fleurs. Il décora également le Salon du Passage de l’Hôtel de Ville de Paris avec A.Cesbron. Peintre extrêmement doué, Georges Jeannin était également un musicien de talent.

Lire la suite

Christofle

christofle-argenterie-expertisez-vente

Christofle

Patrimoine

Riche d’une histoire de près de deux siècles, Christofle conserve un patrimoine exceptionnel.  Des milliers de pièces et de documents (photos, dessins, imprimés…) illustrent l’histoire d’une entreprise de renommée internationale, mais aussi celle de la création et des arts décoratifs à travers un métier l’orfèvrerie, enfin l’évolution du savoir vivre et des arts de la table depuis le XIXe siècle.

Lire la suite

Eugène Boudin

eugène-boudin-estimation-expertisez-cote

Eugène Boudin

Eugène Boudin est né à Honfleur, en Normandie, fils de Léonard-Sébastien Boudin, marin et de son épouse Marie-Félicité Buffet.

Lire la suite

Le Corbusier

corbusier-estimation-dessin-expertisez

Le Corbusier

Le Corbusier naît sous le nom de Charles-Edouard Jeanneret. Il se passionne très vite pour l’architecture et puise ses inspirations dans les nombreux voyages qu’il effectue durant sa jeunesse (Europe, Afrique du Nord, Balkans). Installé à Paris depuis 1917, il participe à la création de l’Esprit nouveau, une revue d’art et d’architecture dans laquelle il prend le pseudonyme du Corbusier. Par la suite, il se fait connaître par des ouvrages décrivant ses techniques et sa vision de son art (Vers une architecture, 1923 ; Urbanisme, 1924). Il met en oeuvre ses théories dans plusieurs chantiers, alliant toujours l’esthétique à la fonctionnalité. Dès 1928, Le Corbusier prend part aux Congrès internationaux d’architecture moderne. Dans la Charte d’Athènes, il présente ses conceptions de l’architecture liée à la vie sociale et quotidienne urbaine. Au lendemain de la guerre, il propose ses « Unités d’habitation » et réalise la Cité radieuse de Marseille. Grand théoricien, il poursuit ses publications avec le Modulor (1950), présentation de l’architecture moderne. L’année suivante, il se rend en Indes pour réaliser de nombreux établissement de Chandigarh (le Capitole, le palais de justice, le Secrétariat et le Palais des Assemblées). Grand architecte urbaniste moderne, le Corbusier marque profondément le XXe siècle.

Lire la suite

Pavel Dmitrievitch Chmarov

chmarov-estimation-prix-expertisez

Qui est Pavel Dmitrievitch Chmarov (1874-1955) ?

Pawel Dmitrijewitsch SCHMAROFF Paul CHMAROFF Pavel Dmitrievich SHMAROV

Classé parmi les impressionnistes russes il est admis en 1885, à l’âge de 11 ans à l’école de dessin gratuite de sa ville natale de Voronej et c’est en 1894 qu’il est admis en qualité d’auditeur libre à l’Académie des Beaux Arts de Saint-Pétersbourg.
Dans l’atelier dirigé par Ilya Répine (1844-1930), Paul CHMAROFF rencontre  Koustodiev, Ostroumov-Lebedeva,.. et c’est en 1899 qu’il reçoit le titre officiel de “peintre” ainsi qu’une bourse d’étude à l’étranger grâce à sa fresque historique “Malheur aux vaincus”.
En 1923, il part étudier à Rome pendant 2 ans avant de s’installer à Paris en 1924.

Lire la suite

Eugène Chigot

eugène-chigot-estimation-expertisez

Eugène Chigot

Eugène Chigot est né à Valenciennes en 1860.

Lire la suite

Les peintres officiels de la marine

peintre-marine

Les peintres officiels de la marine

Membres d’un groupe constitué par l’Etat, les peintres officiels de la Marine se flattent de former l’ensemble artistique le plus ancien. Si Vernet fut honoré du titre de « Peintre de la Marine du Roi », le Corps auquel appartiennent les peintres de la Marine aujourd’hui n’a été créé officiellement qu’en 1830.

Lire la suite

Elie Pavil

elie-pavil-estimation-expertisez

Elie Pavil

Né à Odessa en mai 1873, arrivé à Paris en 1892 avec son maître Vereschaguine, Elie-Anatole PAVIL travaille avec Bouguereau et Detaille.

Lire la suite

Jules Dalou, un des principaux sculpteurs du XIXème siècle

jules-dalou-estimation-expertisez-prix

Jules Dalou

Jules Dalou est très remarqué très jeune par CARPEAUX qu’il considèrera toujours comme son père spirituel , DALOU s’est formé dès l’âge de 14 ans à la Petite Ecole puis à l’Ecole des Beaux-Arts (ateliers de DURET et ABEL DE PUJOL) qu’il quitte en 1865, après 3 échecs au concours pour le Prix de Rome.

Lire la suite

José Cruz-Herrera

jose-cruz-herrera-estimation

Qui était José Cruz Herrera ?

Peintre espagnol, José Cruz-Herrera est le descendant du peintre andalou du XVIIème siècle Francisco Herrera le Vieux. Il suit un enseignement artistique à Séville et à Madrid, puis visite Paris et la Belgique. Après sa première exposition à Madrid en 1915, il part pour l’Amérique du Sud. Il séjourne à Monte-Video, Buenos Aires où il est très apprécié pour ses portraits. De retour en Europe, il expose à Venise, Londres, Paris ainsi qu’en Espagne et reçoit plusieurs médailles. Il découvre le Maroc au cours d’un bref séjour puis, fasciné par ce pays, décide de s’y installer définitivement en 1923, à Casablanca. La ville connaît alors un rapide essor et les collectionneurs sont avides d’acheter des peintures pour agrémenter leurs nouvelles demeures. Jules-Henri Derche, créateur de meubles et décorateur, est l’un des principaux artisans de la vague de prospérité artistique. Il expose les œuvres de Cruz-Herrera dans sa galerie et ce dernier s’y façonne une réputation durable. Il sera ainsi exposé, pendant plus de trente ans, dans plusieurs galeries de Casablanca ainsi qu’au Salon Artistique de l’Afrique Française.
Fasciné par la beauté des femmes marocaines, Cruz Herrera réalise ici l’un de ses plus grands chefs d’œuvre. Grâce à une description authentique des visages, il nous plonge dans son intimité et son amour pour son modèle fétiche (qu’il peignit jusqu’à sa mort) grâce à un subtil jeu de regard.

Lire la suite

Roger Chapelet peintre de la mer

roger-chapelet-peintre-estimation-vente

Roger Chapelet

Roger Chapelet fait partie de la « trilogie »des trois grands peintres  reporters, du vingtième siècle:

Lire la suite

Auguste Rodin, sculpteur français

augruse-rodin-etimation-expertise-cote Auguste Rodin

Auguste Rodin, sculpteur français

Le sculpteur français, connu aussi bien pour ses oeuvres que pour sa relation avec Camille Claudel, est né le 12 novembre 1840 et mort le 17 novembre 1917.

Lire la suite

Auguste Rodin Carrier Belleuse et Van Rasbourgh

auguste-rodin-van-rasbourgh-cote-estimation-expertise Auguste Rodin

La collaboration d'Auguste Rodin avec Carrier-Belleuse et Van Rasbourgh 

Leur rencontre

En 1864 il rencontre Rose Beuret, une ouvrière couturière âgée de 20 ans qui lui servira de modèle et deviendra sa maîtresse et sa future épouse, et avec qui il aura un fils Auguste Eugène Beuret en 1866, qu’il ne reconnaitra jamais. Rose fut plusieurs fois le modèle de Rodin, témoignant de son évolution stylistique, de « Jeune fille au chapeau fleuri » en 1865, particulièrement imprégné par le style charmant du XVIIIe, en passant par « Mignon » en 1869, puis « Bellone », exécutée en 1878 après son retour de Belgique.

Lire la suite

Gaston Sebire

gaston-sebire-estimation-expertisez-vente

Gaston Sebire 

Qui était-il ? 

Dessinateur racé, Gaston Sebire brosse de vastes compositions, dans une gamme de gris distingués, qui le font comprendre dans le mouvement néo-réaliste qui suivit la mort de Francis Gruber

Lire la suite

Georges Valmier

georges-valmier-expertisez-estimation

Georges Valmier

Georges Valmier est un peintre français né en 1885 et mort en 1937. Son œuvre traverse les grands courants modernes de l’histoire de la peinture, de ses débuts impressionnistes, puis le cubisme qu’il découvre vers 25 ans, et enfin l’abstraction à partir de 1921 comme une réponse finale à ses recherches.

Lire la suite

Maurice Estève, peintre majeur de la nouvelle école de Paris

maurice-estève-estimation-vente

Maurice Estève

Qui était Maurice Estève ?

Maurice Estève est un peintre français, né le 2 mai 1904 à Culan (Cher), mort dans la même ville, le 29 juin 2001.

Lire la suite

Estève Maurice

maurice-estève-expertisez-estimation

Maurice Estève

Maurice Estève accordera à la galerie Louis Carré, un contrat en 1942 qui lui permettra dès lors de vivre de son œuvre.

Lire la suite

Georges Artemoff et Ossip Zadkine

zadkine-artemoff-expertisez-estimation

Georges Artemoff

Georges Artemoff  part en convalescence à Bourg Saint Maurice(16) et pendant cette période, son adresse est chez Zadkine à La Ruche. Il fait le portrait de Sophie de Pompignan, des paysages et toute une série de tableaux ayant comme thème les contes russes.

Lire la suite

Ossip Zadkine

ossip-zadkine-sculpture-expertisez-estimation

Ossip Zadkine 

Ossip Zadkine naît le 14 juillet 1890 à Vitebsk en Biélorussie. En 1905, ses parents l’envoient dans le Nord de l’Angleterre, le pays natal de sa mère. Il se nomme Joe Zadkine jusqu’en 1914. Après avoir achevé ses études au Regent Street Polytechnicum et à l’école centrale d’artisanat de Londres, le jeune artiste se rend à Paris en 1909. Là, Ossip Zadkine s’inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts qu’il quitte cependant peu de temps après pour travailler désormais en tant qu’artiste indépendant.

Lire la suite

Georges d’Espagnat

georges-espagnat-estimation-vente-prix

Qui était Georges d’Espagnat ? 

Peintre très productif (plus de mille toiles), d’Espagnat utilise les couleurs franches des fauves (Méditerranée, v. 1902, Nice, M. B. A.) en les soulignant toutefois de cernes appuyés, dans un style proche de celui de Renoir (à qui il rend souvent visite à Cagnes avec son ami Valtat). Sa peinture à tendance intimiste évoque Bonnard et Vuillard dans des portraits d’écrivains et d’artistes (Paul Valéry,1910 ; André Mare, 1931), des scènes en plein air, des compositions à plusieurs personnages (lesCouseuses, 1898 ; la Pergola, 1907, Paris, Orsay) et des natures mortes (Fleurs, v. 1939, Saint-Tropez, musée de l’Annonciade). Son activité est multiple : dessinateur dans le Courrier français puis le Rire,illustrateur pour les Oraisons mauvaises de Rémy de Gourmont (1897), le Centaure de Maurice Guérin (1900) et l’Immortel d’Alphonse Daudet (1930) ; peintre de décorations murales à Vilennes-sur-Seine pour la villa du Dr Vian (1900), pour la mairie de Vincennes (1936), le paquebot Normandie (1935) et le palais du Luxembourg (1939), il exécute également des décors de théâtre pour Fantasio de Musset (1912) et le Barbier de Séville de Beaumarchais (1934).

Lire la suite

Paul-César Helleu, portrait d'Alice

 paul-césar-helleu-portrait-alice-estimation-vente-cote

Paul-César Helleu, portrait d'Alice

Dessin de Paul-César Helleu en vente aux enchères

Paul-César Helleu (1859-1927)

Lire la suite